Contenu principal

Message d'alerte

RTT pour les enfants maladesVoilà un décret qui à défaut de rendre le sourire a des parents malheureux par l'état de santé de leurs enfants, pourront désormais accepter les RTT de leurs collègues comme cela été le cas depuis le vote de la Loi Mathys en mai 2014, dans le secteur privé. Le ministre de la Fonction publique a fait publier aujourd'hui un décret autorisant les fonctionnaires à donner des RTT à un collègue s'occupant d'un enfant gravement malade.

Un texte, qui entre en vigueur à partir du 30 mai prochain et qui stipule le «don de jours de congé ou d'aménagement et de réduction du temps de travail à un parent d'un enfant gravement malade" pour les 5,4 millions d'agents de la fonction publique (État, territorial et Hospitalier). Des fonctionnaires qui pourront ainsi "renoncer anonymement et sans contrepartie à tout jour de repos non pris (...) au bénéfice d'un autre agent public relevant du même employeur».

Une loi qui avait vu le jour, après le geste de solidarité dans la Loire, par des salariées auprès de leur collègue, Christophe GERMAIN, salarié de Badoit, et qui avait bénéficié de 170 jours de RTT donnés par ses collègues, grâce au feu vert de son entreprise. Il avait ainsi pu rester au chevet de son fils de 11 ans, Mathys, atteint d'un cancer et hospitalisé à domicile jusqu'à son décès fin décembre 2009.

Le bénéficiaire, qui garde sa rémunération, doit avoir un enfant de moins de vingt ans «atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité rendant indispensable une présence soutenue».

La Rédaction

Source : AFP 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir