Contenu principal

Message d'alerte

Benoît Hamon, le ministre délégué en charge de l'économie sociale et solidaire, signe à Auch le 9 novembre 2012 les premiers emplois d'avenir de la région Midi-Pyrénées. Avec Estelle et Bouazza agé de 21 et 17 ans sont tous deux embauchés par le conseil général d'Auch. Estelle a signé un contrat de jardinier. Bouazza a signé un contrat d'assistant logistique.« Midi-Pyrénées va prendre toute sa part dans la mise en place des emplois d'avenir. Nous avons décidé d'une participation à hauteur de 4,2 M€ à ce programme », a déclaré Martin Malvy, ce jeudi 22 novembre. Le président de la Région Midi-Pyrénées a en effet proposé au vote des élus régionaux un plan d'action pour l'accompagnement des 3 650 emplois d'avenir prévus en Midi-Pyrénées, en 2013Une décision importante quand on sait que le taux de chômage des travailleurs handicapés est l'une des plus importants en Midi-Pyrénées.

Celle compte d'embauche en dessous de la moyenne nationale avec 21 142 travailleurs handicapés demandeur d'emploi dans l'une des plus grandes régions de France. Un nombre qui a progressé de 18,3 % en un an, soit le double de l'ensemble des publics et pour lequel les plus de 40 ans ses les plus touchés. Au-delà du retour a l'emploi pour 4400 personnes en 2011 conseillé par Cap emploi ainsi que 900 salariés, suivis par les SAMETH,

« La Région veillera à la qualité du déploiement du dispositif dans le cadre du comité de pilotage qu'elle coprésidera avec l'État. Elle sera également particulièrement vigilante à la formation des publics visés par le dispositif des emplois d'avenir. Nous souhaitons ainsi que Midi-Pyrénées s'engage fortement aux côtés des missions locales, des employeurs, des OPCA afin que la meilleure approche possible du parcours de formation soit mise en œuvre, notamment en amont du contrat et à l'issue de celui-ci. Sur ce point précis, 3 M€ de la Région seront mobilisés », a expliqué Martin MALVY.

Une enveloppe spécifique d' 1 M€ pour les employeurs sera consacrée, par la Région Midi-Pyrénées, à la formation des jeunes et de leurs tuteurs, dans le secteur associatif. Sachant que l'institution régionale a de son côté décidé le recrutement de 40 jeunes en emplois d'avenir, qui seront employés principalement dans les lycées de la région. Cela représente un coût de 700 000 € par an, que nous prendrons en charge à 25 % », a indiqué le président de Région.

La Région Midi-Pyrénées et l'État signeront prochainement une convention afin de coordonner leurs actions dans la mise en place des emplois d'avenir. Ce texte prévoit notamment l'élaboration d'un schéma régional d'orientation permettant d'identifier les filières dans lesquelles seront ciblés les emplois d'avenir.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir