Contenu principal

Message d'alerte

Martin Malvy président du conseil régional lors de son intervention du débat public sur la sante en Midi-PyrénéesAu lendemain de la journée nationale de l'aidant et intervenant en ouverture d'un débat public sur la santé, organisé à l'Hôtel de Région par la Conférence régionale de la Santé et de l'Autonomie (CRSA) et l'Agence Régionale de Santé (ARS), Martin Malvy est revenu sur les prévisions de l'Insee annonçant 23 500 personnes dépendantes de plus d'ici 2030 en Midi-Pyrénées.

« C'est un défi sanitaire et social », a souligné le président de la Région Midi-Pyrénées, « auquel la Région se prépare, dans le cadre des responsabilités qui sont les siennes.

C'est notamment le cas des formations sanitaires et socialesC'est entre autres pour cette raison qu'après avoir engagé une politique active de restructuration des écoles d'infirmières, la Région a déjà décidé à deux reprises, depuis que la compétence lui a été transférée, d'accroître le nombre d'étudiants qui était au préalable gelé ».

François SIMON, vice-président en charge des Solidarités et président de la commission sur le Handicap, et Michel BOUSSATON, conseiller délégué aux Formations sanitaires, ont eux rappelé que la Région organise, pour les secteurs sanitaires et sociaux, la formation de 8100 étudiants par an, soit 28% de plus qu'il y a 6 ans. « Il faudra à terme disposer de ces personnels supplémentaires, notamment infirmiers, pour prendre en charge les personnes fragiles », analyse Martin Malvy. « Ce sont pour demain des emplois qualifiés, non délocalisables ».

Le président de la Région a par ailleurs insisté sur la dimension économique de cette évolution sociale et a annoncé que « la Région a fait le choix d'accompagner avec son Agence régionale d'innovation les projets qui pourront concourir au plus grand confort des personnes dépendantes et fragiles et des personnels. Il s'agit d'encourager les passerelles entre secteurs pour que les technologies du spatial, de l'aéronautique ou de la robotique puissent bénéficier aux activités de services aux personnes en situation de fragilité. C'est une filière en émergence en région. Le gouvernement et notamment Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, s'intéresse au travail mené en Midi-Pyrénées. Nous sommes d'ores et déjà assurés que la Région contribuera aux travaux du Comité national de filière récemment créée ».

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir