Contenu principal

Message d'alerte

Une jeune fille avec son AVS illustration du rapport Defi Handicap vote par le Departement Seine Saint DenisAujourd’hui, l'assemblée départementale a adopté le rapport "Défi Handicap", présenté par Magalie Thibault, Vice présidente en charge de l'autonomie des personnes âgées et handicapées. Un rapport présenté par Magalie Thibault, Vice présidente en charge de ce dossier. Un rapport qui se fixe deux objectifs notamment celui de la Création de places, expérimentation de dispositifs innovants et coordination de l'ensemble des partenaires. « Un programme qui se veut ambitieux », voté à l'unanimité.

Un vote pour lequel Stéphane TROUSSEL, Président du conseil départemental, a exprimé sa fierté de voir la Seine-Saint-Denis mobilisée pour relever le défi du handicap. Un département qui lors du dernier recensement en 2007 comptait 1 502 340 habitants au 1er janvier 2007 qui a connu la plus grande évolution démographique de la région Ile-de-France. Des personnes en situation de handicap qui serait plus 65 000 et ou la population de plus de 60 ans serait elle 15 % environ.

La vice-présidente, qui c’est elle félicité de la baisse du nombre des dossiers en attente au sein de la MDPH à été réduite a 5000 dossiers qui annonce sa résorption en décembre 2016, contre 18 292 dossiers en septembre 2014 qui était en attente de traitement. Précisant que « la candidature à l’expérimentation de la réponse accompagnée pour tous (RAPT) engage la MDPH de Seine- Saint-Denis dans une nouvelle étape ».

Un « Défi handicap devra porter une exigence forte, celle de l’inclusion en milieu ordinaire des personnes handicapées, un défi que portera la Seine-Saint-Denis, auquel chaque citoyen devra également participer pour faire société » aura telle ajouté

Une politique destiné a l’avenir...
Le département qui souligne que la jeunesse de la Seine-Saint-Denis annonce vouloir franchir une nouvelle étape dans l'amélioration de la réponse apportée aux personnes handicapées. Création de places, expérimentation de dispositifs innovants et coordination de l'ensemble des partenaires sont les axes forts de ce programme ambitieux voté à l'unanimité.

Parmi ces axes celui de la création de 1000 places a l’horizon 2025 afin de compensé peu à peu le nombre de places d’accueil pour les personnes en situation de handicap qui a longtemps souffert d’un retard, dans le Département qui étaient de 227 places en 1983, à 2 500 en 2015. Une évolution qui certes permis d’apporter des réponses, des associations restent attentive, craignant que la création de ces places risque ne plus correspondre aux besoins avant la date annoncée.

« Objectif zéro sans solution »
Le département dont cette collectivité représente le cœur de l’application de la politique en matière de handicap, et dont le budget annonce 16M€ supplémentaires dans les aides aux prestations sociales, annonce vouloir franchir avec la mise en place de nouvelle expérimentation destiné a permettre une « réponse adaptée pour accompagnée pour tous en partant de son projet de vie ». Portent notamment à travers plusieurs démarches sur le handicap mental ou psychique et sur des solutions nouvelles de répit pour les aidants familiaux.

Une meilleure coordination des acteurs locaux...
Le département et ce rapport « Defi Handicap » qui souligne enfin l’importance essentiel afin de pouvoir relever le défi du handicap celui de l’implication de tous les acteurs de terrain et tous les décideurs institutionnels. Un « engagement du Département qui doit ainsi s’accompagner d’un engagement exceptionnel de l’État et de l’Agence régionale de santé sur ses compétences, en lien avec les associations d’usagers comme avec les associations qui accompagnent au quotidien les personnes en situation de handicap en établissement comme à domicile » souligne le Président Stéphane TROUSSEL et sa Vice-Présidente.

Stéphane LAGOUTIERE

Source C. Départementale 93

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir