Contenu principal

Message d'alerte

Services d'aides a la personnes de l'association Abrapa l'un des 82 prestataires reconnu par le Bas RhinLors de la dernière assemblée départementale du 23 avril dernier le président Frédéric BIERRY, à décider le renforcement de l’accompagnement des services d’aide a l’accompagnement à domicile (SAAD) pour les 4 prochaines années. Un choix qui demeure aussi une obligation par la progression constante des besoins et que beaucoup de départements, on était contraint d’effectuer.

Plus de deux millions d’heures financées…
Une décision qui souhaite répondre a un enjeu vital, face notamment au manque de structure, que représente l’ accompagnement à domicile. Des usagers qui peuvent choisir dans le Bas-Rhin, leurs intervenants auprès de 82 prestataires de services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Ce sont au final, selon le département plus de 2 000 000 d’heures d’aide à domicile financées par le Département dans le cadre de l’allocation personnalisée d’autonomie, de la prestation de compensation du handicap et de l’aide-ménagère au titre de l’aide sociale, pour un montant de 36,3 M€/an.

Les SAAD, qui sont les seuls professionnels, se trouvent en première ligne pour identifier des situations de rupture, des situations de vulnérabilité, des besoins en aides techniques et actions de prévention et des besoins de répit et d’accompagnement pour les aidants.

Le département qui a la suite des discussions avec les SAAD à souhaiter et proposer de renforcer les exigences portantes a la fois une meilleure qualité de prise en charge des personnes dépendantes, la qualification et la formation des professionnels, la définition de bonnes pratiques à partager et à mettre en œuvre entre les services. Mais aussi celle d’une prise en charge des conditions de travail du personnel, en luttant contre les risques psychosociaux, les accidents du travail et les maladies professionnelles. Des conditions que l'on sait, comme le revendiquent de nombreux syndicats professionnels qui ont tendance à se dégrader. Enfin celle d’une meilleure connaissance des publics sur la prise en charge.

Le choix du C.N.S.A. retenu…
Le Département a répondu favorablement en juillet 2017 à l'appel à candidatures du C.N.S.A. (Caisse nationale de Solidarité pour l’Autonomie) en vue de mobiliser, en plus de son action volontariste. Le Bas-Rhin qui choisit pour cela de lui affecter un fonds d’appui doté de près de’1 M €. une dotation qui permettra a celui-ci de financer le déploiement, par les SAAD et sous l’égide du Département, de pratiques visant à renforcer la qualité des interventions des SAAD auprès des personnes âgées et en situation de handicap.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : CD Bas-Rhin.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir