Contenu principal

Message d'alerte

Robots LycéensAvec 57 robots mis à disposition des lycéens malades dès septembre prochain, la Région Auvergne-Rhône-Alpes devient la première collectivité à financer à une telle échelle le déploiement de robots de télé-présence. Si le projet n’a pas objectif de remplacer l’AVS ou le personnel humain il offre ici une solution ici le mérite d’offrir à l’élève un soutien sans failles et sur lequel l’élève pourra compter. Des robots que Juliette JARRY, Vice-présidente déléguée aux Infrastructures, à l’économie et aux usages numériques, et Sandrine CHAIX, Conseillère spéciale au Handicap, ont réceptionné cette commande le jeudi 21 juin dernier.

Un outil commandable a distance…
Le principe est simple : un lycéen, qui doit s’absenter pendant plusieurs semaines pour être hospitalisé, pourra bénéficier d’un ordinateur dans sa chambre d’hôpital. L’outil informatique permettra de télécommander un robot pour interagir en classe, à la cantine ou dans la cour de récréation avec ses camarades et ses professeurs. Le tout rendu possible grâce à un écran et des roulettes.

Des robots qui seront ensuite mis à disposition des lycées de la Région par les autorités académiques en fonction des besoins des jeunes malades, identifiés par le rectorat. Une convention entre la Région et les rectorats de Grenoble, Clermont-Ferrand, Lyon ainsi que l’enseignement catholique et agricole, sera signée à la rentrée pour en assurer la fluidité.

Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui mène depuis le début de son mandat des politiques volontaristes sur les sujets du numérique et du handicap. Ce projet vient donc concrétiser deux axes forts de sa politique. « Je crois qu’une grande Région comme la nôtre n’est forte que si elle construit des politiques numériques au service des personnes les plus fragiles. Les politiques sur le handicap doivent être transversales. C’est pour nous une priorité forte, et surtout une responsabilité immense ».

« La prise en compte des handicaps est une priorité dans nos politiques régionales et notamment dans nos lycées. Je tiens à souligner le beau partenariat que nous avons construit avec les rectorats, l’enseignement privé et l’enseignement agricole autour de ce projet qui permet de rendre l’école plus accessible, et propose un accompagnement plus individualisé des besoins spécifiques dans nos lycées », précise Béatrice BERTHOUX, Vice-président délégué aux Lycées.

Trois ans d’expérimentation…
Après une phase d’expérimentation réussie de trois ans, qui a démontré l’efficacité de ces robots sur les lycéens en situation d’handicap ou de maladie pendant leur absence de l’école, Laurent WAUQUIEZ, Juliette JARRY et Sandrine CHAIX ont pu lancer la commande à l’échelle régionale. C’est la société AWABOT, entreprise lyonnaise leader dans le secteur de la télé-présence, qui a remporté le marché. Présent le jeudi 21 juin dernier, son Directeur général Jérémie KOESSLER a pu dévoiler aux élus la flotte de robots.

« Cette belle aventure qui se concrétise aujourd’hui, c’est la rencontre entre notre politique de prise en compte du handicap dans l’ensemble des politiques régionales avec notre politique de diffusion des usages numériques », décrit Juliette JARRY

« Contrairement à ce que l’on pense, le robot a permis d’entretenir le lien humain qui pouvait être perdu à cause de l’éloignement. Les médecins ont constaté qu’en restant en contact permanent avec ses camarades et ses professeurs par l’intermédiaire du robot, l’élève hospitalisé était bien plus motivé à revenir à l’école et se battait mieux contre la maladie ». Sandrine CHAIX, Conseillère spéciale déléguée au Handicap.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir