Contenu principal

Message d'alerte

La Carte d electeur des elections en 2015Près d'un an après les municipales en 2014, l'ADAPT, revient a la charge a l'occasion des élections départementales dont le premier tour aura le 22 mars prochain. L'association qui avait alors interpellait les candidats avec 14 engagements permettant à la personne handicapée de vivre dans sa commune une vie de citoyen à part entière. Pour un résultat que l'ADAPT avait jugé très décevant au-delà de quelques belles promesses ou d'encouragement. Elle proposes au candidats 14 propositions.

Sachant que la France compte aujourd'hui plus de 12 % de la population de moins 65 ans vivant avec un handicap. Et alors que la loi du 11 février 2005, au niveau local comme le rappel l'association, la loi du 11 février 2005 apporte des évolutions fondamentales pour répondre à la problématique de l'inclusion des personnes handicapées, plus de 50 % estime que leurs collectivités locales est en retard sur la problématique de l'intégration des personnes handicapées. Ils sont également plus d'un sur deux selon Baromètre « Citoyenneté et handicap » de L'ADAPT mai - juin 2013 a estimé que la situation globale des personnes handicapées n'a pas évolué ces cinq dernières années

Qu'il s'agisse de l'accès à l'éducation, à la culture, au sport, à l'emploi, au logement, aux transports, à la vie politique... les personnes handicapées restent trop souvent exclues de la vie de la Cité. Pour preuve les promesses de l'accessibilité ont encore pris le retard que l'ont connaît et les promesses de la conférence n'ont guère rassuré les associations.

Face à ce constat très préoccupant, L'ADAPT poursuit sa sensibilisation en interpellant les conseillers départementaux pour s'engager officiellement lors des Départementales 2015 autour de 14 propositions initiées lors des Municipales 2014. Parmi celle-ci elle propose notamment : Renforcer l'articulation entre les Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et les Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS), de Soutenir une politique départementale de l'accès au logement, ou encore Favoriser l'embaucher des personnes handicapées pour leurs compétences professionnelles au sein du Conseil Départemental.

Les questions de politique sociale écarté des débats...

A l'exception d'une lettre ouverte de Marie le Pen adressé aux associations qui revenait sur ces proposition de politique sociale en matière de handicap, pour lesquelles plusieurs associations nous auront refusé de nous répondre pour diverses raisons.

Force est de constaté que la politique sociale qu'il s'agisse du handicap, de la dépendance, ou écoles alors que elle représente la principale charges des départements n'auront pas fait l'objet de véritable discussion ou de propositions de la part des candidats. Des élections qui y comprit dans les grands médias français et y comprit au sein des télévisions aura été réduit a une bataille UMP/FN/PS...

Des politiques qui ne devront pas alors s'interroger si le taux d'absentéisme des électeurs dépasse le 55 % avec en plus des électeurs qui seront convoqués aux urnes cette année sans savoir quelles seront les réelles compétences de leurs conseillers départementaux ne sauront votés par le parlement qu'en juin prochain.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir