Contenu principal

Message d'alerte

S. Neuville candidate dans le canton du Canigou Pyrenees-OrientalesSégolène NEUVILLE, secrétaire d'État aux Personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion, aura donc échappé avec son partenaire, Alexandre REYNAL (PS), a la sanction contre les membres du Gouvernement auquel elle appartient. Réélue lors d'une triangulaire dans les Pyrénées-Orientales, son binôme récoltant 51,10 % des voix dans le canton du Canigou, devant des duos UMP-UDI Claude FERRER et Anne-Marie CANAL UMP/UDI (26,77 %) et FN représenté François de la ROBERTIE et Odile LEMAIRE (22,12 %)..

Âgée de 44 ans, cette femme médecin siégeant depuis 2008 au conseil général a été élue députée en 2012 et est entrée au gouvernement en avril dernier. Une victoire qui pourra faire sourire la ministre puisque celle fait également partie des 32 départements que conservera la gauche avec douze cantons contre six contre la coalition UMP-UDI.

La gauche qui est parvenue à conserver la majorité au conseil départemental des Pyrénées-Orientales qu'elle dirige depuis 17 ans, en remportant l'ensemble des triangulaires du second tour, tandis que le FN n'a obtenu aucun élu. Les socialistes alliés aux communistes l'ont emporté dans 11 des 17 cantons (22 sièges sur 34), tandis que la droite UMP-UDI n'a obtenu que 12 élus dans six cantons. Jusqu'à présent, on comptait dans les Pyrénées-Orientales 18 élus PS et apparentés, 3 PCF, 4 DVD, 6 UMP.

Un département l'un des plus pauvres de France, malgré les points marqués par le de Marine Le Pen qui avait dénoncé "la misère" croissante ou en développant sa campagne anti-UE résumée par le slogan "non à Bruxelles, oui à la France". Le FN n'aura pas su tirer son épingle du jeu. Reste que ce dernier, a nettement progressé entre les deux tours sur quatre cantons et sera un adversaire redoutable aux prochaines élections régionales qui seront cette fois a la proportionnelle. Pour preuve au plan départementale, le PS obtient à peine 32,55 % des suffrages exprimés, contre 34,52 % au FN et 32,94 % a l'UMP-UDI.

La nouvelle majorité départementale qui devrait ce réunir ce soir à Perpignan, afin de de choisir son candidat a la présidence dont le "troisième tour" aura lieu jeudi. Une candidat qui devrait être semble t-il Hermeline Malherbe, présidente socialiste sortante... et sénatrice. A moins que la fédération catalane du PS opte sur le terrain pour le « non cumul des mandats ».

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir