Contenu principal

Message d'alerte

Affiche du reseau sociale lance sur twitter par la FNATH stopalalanguedeboisAu lendemain d’un débat sur TF1 ou le handicap sera passé a la trappe, au-delà de quelques mots sur la trisomie reprise par Marine Le Pen et sur l’euthanasie par J. Luc MELANCHON et Benoît HAMON et d’un appel a la mobilisation le matin par l’APF invitant a un marche entre Nantes et Paris. La FNATH, qui représente de 100 000 adhérents en France a choisi d’alerter les candidats à l’élection présidentielle autour de trois thématiques et 6 mesures urgentes. Présentant également trois vidéos, les invitent a à clarifier et à renforcer leur prise de parole sur ces sujets. #STOPALALANGUEDEBOIS

Un sujet d’actualités... ?
Peut ont croire que le handicap ou la maladie professionnelle et son environnement intéressent vraiment les politiques ? Les Français en situation de handicap sans ne plus y croire pour 92 % d’entre dans un sondage publié par IFOP pour l’APF. Une discrimination dont les salariés reconnaissent qu’il reste un facteur important a leur échec d’inclusions professionnelles, entraînant de fait regrette la FNATH « la paupérisation qui frappent les victimes du travail contraint a une loi adoptée en 1898 il y a plus d’un siècle ». Il semble que non le sujet ne soit pas d’actualité, la FNATH qui avait exprimé ces regrets en février dernier lors de la parution du décret Création du comité interministériel et du secrétariat général à l'aide aux victimes, qui ne fessait nullement référence aux victimes du travail, liés aux maladies professionnelles et plus largement les milliers de personnes blessées et mutilées.

Un travail et indemnisation le statu quo persiste...
Des conditions de travail qui ont évolué depuis 1898 soulignent la Fédération, « mais l’indemnisation ne couvre toujours pas la totalité des préjudices, contrairement à tous les autres systèmes d’indemnisation ». Pourtant certains profiterons manifestement longtemps d’une retraite pourtant bien méritée, avec une espérance de vie de près d’une décennie entre les différentes catégories socioprofessionnelles reste flagrante et reconnue par tous. « La prise en compte de la pénibilité n’est donc pas qu’un gadget ou une lourdeur infligée aux entreprises » insiste la FNATH dans son communiqué.

En 2017, plusieurs millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté en raison de leur handicap ou de leur maladie : l’allocation aux adultes handicapés avoisine les 800 euros, alors qu’en moyenne les pensions d’invalidité et les rentes des victimes du travail s’élèvent respectivement à 500 et 400 euros. La seule revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés ne peut donc être suffisante. Cette précarisation conduit les accidentés de la vie à renoncer à des soins. Selon une étude menée par la FNATH, 70 % des personnes accidentées de la vie ont reporté ou renoncé à des soins (achat de lunettes, de prothèses auditives, de médicaments).

Un facteur d’exclusion comme ceux liés a la Santé...
Un sujet de la paupérisation et de la précarisation des accidentés de la vie et de leurs aidants, dont la FNATH annonce vouloir alerter les candidats à l’élection présidentielle. Une situation de précarisation avec l’existence, dont plusieurs millions de personnes sont contraintes à vivre sous le seuil de pauvreté en raison de leur handicap (AAH 808 €), ou de leur maladie avec des pensions d’invalidité et des rentes avoisinant les 400 et 600 €. Une situation excluant de fait ces personnes parfois a renoncé a certains droits comme celui de la santé selon une étude menée par la FNATH, 70 % des personnes accidentées de la vie ont reporté ou renoncé à des soins (achat de lunettes, de prothèses auditives, de médicaments).

Trois thématiques, 6 mesures urgentes...
Un document adressé aux candidats autour de trois thématiques avec en premier celui l’indemnisation des victimes du travail pour lequel estime que cette « une discrimination insupportable qui ne peut plus durer », proposant notamment la révision de la loi sur l’indemnisation des victimes du travail, qui date de 1898.

La prévention et l’indemnisation de la pénibilité au travail proposant pour cela de revaloriser le pouvoir d’achat des personnes handicapées, invalides et accidentées

Enfin l’accès à la prévention et aux soins qui ne « doit pas être un luxe réservé à une élite ! », proposant pour cela de préserver le système de santé solidaire et de qualité ou encore de lever les obstacles financiers d’accès aux soins.

Trois vidéos pour mettre les politiques face à leur responsabilité...
La FNATH a écrit récemment à l’ensemble des candidats pour solliciter une rencontre, que certains ont d’ores et déjà acceptée, leur permettant ainsi peut-être d’enrichir leur programme sur ces thématiques. D’autres n’ont pas encore répondu. Pour les mobiliser, la FNATH en appelle à tous les citoyens concernés directement ou par leur entourage par ces thématiques, par le biais de 3 petits films de moins d’une minute mettant en scène, sous la forme d’une interview croisée, des personnalités politiques peu inspirées dans leur réponse.
Stéphane LAGOUTIÉRE
Source : FNATH

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir