Contenu principal

Message d'alerte

Appercu du site de la F.A.G.E.R.HÀ défaut de voir, les candidats considéraient le sujet du handicap comme un véritable sujet de société, un sujet qui concerne directement plus 12 % de la population française de moins de 65 ans. La FAGERH qui fédère l'ensemble du secteur de la réadaptation professionnelle soit 140 établissements et services qui accueillent chaque année 11 000 travailleurs handicapés pour une reconversion professionnelle. L'association qui a adressé ou présenter à chaque candidat une plate-forme de propositions pour une inclusion professionnelle durable des travailleurs handicapés.

Seront-ils réellement entendus au-delà d'une réponse de convenance ? On peut craindre que non au vu d'un taux de chômage qui ne cesse de progresser chez les travailleurs alors que celui deux a trois fois plus importantes que chez les valides. Rappelons à titre d'exemple que la FAGERH, dont l'objectif, est de permettre à une personne handicapée de retrouver un métier compatible avec l'état de santé suite à un accident ou une maladie. Une inclusion dans l'emploi qui comme le rappel les responsables de l'association « suppose une véritable volonté politique : se donner les moyens nécessaires en termes d'orientation, de formation et d'accompagnement ».

Contrairement à la politique mise en œuvre par l'État et de « cesser les désengagements successifs de l'État constatés dans les dernières lois des finances et d'engager des concertations dans les territoires pour apporter les réponses les plus adaptées aux besoins ». « Une qualification professionnelle est un passeport pour l'emploi. Les résultats de la réadaptation professionnelle en atteste : 69 %% des stagiaires accueillis, en 2010 en formation, ont trouvé un emploi dans l'année suivante » soulignent les responsables dans le communiqué.

Des propositions à travers une plate-forme

Des propostions dans leurs intégralités incluant des témoignages de travailleurs handicapés que vous pouvez retrouver ici ou sur le site de la FAGERH. Les principales propositions concernant l'évaluation l'orientation et la formation, trois points essentiels dans le parcours au retour à l'emploi pour un travailleur handicapé. En matière d'évaluation la FAGEREH à suggérer notamment la mise en place une unité par bassin de santé, le dispositif UEROS pour les personnes cérébrolésées étant insuffisamment développé au regard des besoins et des engagements pris.

En matière d'orientation, le développement des conventions entre les centres de préorientation et les MDPH pour améliorer l'information et fluidifier les parcours. Ainsi que l'augmentation du nombre de lieu d'accueil et diversifier l'offre pour mieux répondre aux besoins notamment autour des missions de diagnostic, de préévaluation et d'évaluation, ou encore inscrire les services de préorientation comme acteur du service public de l'orientation. Enfin développer les partenariats avec le champ sanitaire pour donner aux bénéficiaires la possibilité de mûrir leur projet en offrant le temps et les étapes adaptées à leur rythme et à leur situation.

En matière de formation trois points paraissent essentiels à l'association celle d'assurer la rémunération de tous les travailleurs handicapés stagiaires de la formation professionnelle, afin de sécuriser les parcours professionnels quels que soient les aléas de santé. De financer la compensation en formation (interprète, synthèse vocale...) pour que la formation soit accessible à tous quel que soit le handicap. Mais aussi de développer des pôles ressources pour l'accompagnement de jeunes en formation, pour le conseil aux entreprises, pour les travailleurs d'ESAT...

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir