Contenu principal

Message d'alerte

Un jeune garçon déficience mental tenant dans ma main sa carte d’électeur qu'il montre avec fierté !©unapei Derniers français à avoir conquis le droit de vote en 2007, les personnes handicapées mentales iront voter sans connaître les engagements des deux candidats à leur égard. Tels et le constat que dresse l'UNAPEI dans son communiqué. Depuis décembre 2011, l'UNAPEI n'a eu de cesse d'interpellé les candidats à l'élection présidentielle pour qu'ils se rendent accessibles aux personnes handicapées mentales en enregistrant une vidéo exposant leurs engagements avec des mots simples.

Support le plus adapté aux difficultés liées de la déficience intellectuelle. Aujourd'hui, à quelques heures du débat présidentiel l'UNAPEI attend toujours les vidéos des deux candidats au second tour. Bien qu'ayant reçu des réponses écrites de Jean‐Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont Aignan, François Hollande et Nicolas Sarkozy, à ce jour, seule Marine le Pen s'adresse en vidéo aux personnes handicapées mentales.

Le 6 mai, ce sont donc 400 000 citoyens handicapés mentaux qui iront voter avec amertume, sans connaître l'engagement du futur Président de la République à leur égard. Être citoyen, c'est être reconnu comme membre à part entière de la société. C'est pouvoir prendre part à la vie collective en accédant aux mêmes droits et en exerçant les mêmes devoirs que les autres. La conquête du droit de vote des personnes handicapées mentales sous tutelle a été le résultat d'un long combat. Si elles ne peuvent pas l'exercer en toute connaissance de cause, c'est le leur confisquer. Le thème central du 52e Congrès de l'UNAPEI, qui se tiendra du jeudi 31 mai au samedi 2 juin 2012 à St-Brieuc, est la citoyenneté des personnes handicapées mentales. L'UNAPEI exprimera son amère déception aux 1200 congressistes attendus.

Espérons que nos députés auront un peu plus de considérations pour les électeurs qui sont dans leur circonscription et qui devront comprendre une nouvelle fois l'importance de ce vote et du projet que le député souhaite défendre pour sa circonscription, mais aussi la politique qu'il défendra au niveau national.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir