Contenu principal

Message d'alerte

entrée principale du palais de l'ElyseeLe 28 février, l'APAJH, principale association, à considérer l'ensemble des champs du handicap, a adressé aux principaux candidats son « Pacte handicap 2012 ». Composé de dix engagements, il vise à reconstruire le consensus républicain qui avait prévalu au moment de l'adoption de la loi du 11 février 2005. À moins d'une semaine du premier tour, la Fédération a reçu trois réponses. Elle regrette que le handicap soit, une fois de plus, laissé dans l'ombre de la campagne.

Trois candidats s'engagent à une semaine du premier tour

Aujourd'hui, 18 avril, l'APAJH a reçu des retours de la part de trois candidats, qui réagissent positivement au Pacte : François Bayrou du MODEM, François Hollande du Parti Socialiste et Éva Joly d'Europe Écologie les Verts. François Bayrou s'engage ainsi notamment pour la formation des personnels accompagnants de la communauté éducative, pour la création d'un nouveau statut d'Assistant de Vie Scolaire, ou encore pour la mise en place d'un dispositif de prise en charge du cinquième risque, via la création d'un « Plan Dépendance ». Il souligne son souhait de rendre effective la loi sur l'accessibilité des bâtiments publics, et de renforcer la formation des collectivités territoriales à l'accessibilité des bâtiments publics.

François Hollande, pour qui le handicap, est un sujet transversal et non catégoriel, revient spécialement sur une mesure de son programme. Il soutient que l'on ne peut pas œuvrer pour les élèves en situation de handicap en affaiblissant l'éducation Nationale dans son ensemble, et rappelle que la création de 60 0 00 postes supplémentaires est le socle de son engagement pour la scolarisation dans le domaine du handicap. Pour ce qui est de l'accès à l'emploi, il souhaite consolider le réseau Cap Emploi, développer des passerelles entre milieu adapté et milieu ordinaire, et sanctionner plus sévèrement les entreprises ne faisant pas d'efforts pour respecter les 6 %.

Eva Joly, qui a signé le Pacte Handicap 2012 de l'APAJH, se prononce pour une accessibilité universelle. Ainsi, par exemple, concernant la thématique de l'École, elle exprime le souhait de développer l'accès à la scolarisation, en augmentant le nombre d'Assistants de Vie Scolaire et en les intégrant à l'Éducation Nationale. Dans le domaine de l'emploi, elle ambitionne de créer un maximum de passerelles entre le milieu médico-social et le milieu ordinaire. Dans celui de la santé, elle s'engage à assurer l'accès aux soins à tous, via notamment une augmentation du seuil d'accès à la Couverture Maladie Universelle complémentaire. Si les trois candidats vont dans le sens de la plupart des mesures proposées par l'APAJH, seule Éva Joly envisage de mettre en place le revenu universel d'existence, après l'avoir expérimenté.

Le handicap reste un combat quotidien !

Si l'APAJH a apporté le plus haut intérêt aux retours des candidats d'Europe Écologie Les Verts, du MODEM, et du Parti Socialiste, la Fédération déplore le silence des autres partis sollicités. Elle regrette particulièrement que le sujet soit laissé pour compte dans les débats et par les médias, alors que pour 72% des Français, les pouvoirs publics devraient en faire davantage pour améliorer la condition des personnes en situation de handicap en France (Source : Sondage TNS-Sofres du 26 janvier 2012 pour l'APAJH). Pour Jean-Louis Garcia, président de la Fédération des APAJH, « quand le handicap sera pensé comme un atout pour la transformation de la société, une étape fondamentale sera franchie dans la construction d'une société inclusive ».

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir