Contenu principal

Message d'alerte

2011.06.20 --- Dans un communiqué l’association organisatrice de la semaine pour l’emploi, pointes des inquiétudes relatives suite à la conférence nationale du handicap du 8 juin dernier. Des préoccupations relatives notamment aux domaines de la scolarisation, de l’accessibilité, de l’accompagnement, de l’accès à l’emploi ou tout simplement du vivre dans la dignité qui concernent des milliers de concitoyens en situation de handicap.

L’association regrette une nouvelle fois le climat et le « ton propre à celui d’une future campagne présidentielle ». Avec le discours d’un président de la République réduisant son discours a celle d’un soutien de l’insertion des personnes handicapées et sur la question de l’AAH, mais n’apportant aucun véritablement engagement sérieux.

Le bilan est pour le moins mitigé. Bien entendu la situation économique du pays ne facilite pas la tenue des objectifs, mais n’est-ce pas le moment de dresser une situation intermédiaire et objective pour mieux cibler des priorités et s’y tenir ? « Nous ne pouvons nous empêcher de repenser à l’immense espoir soulevé quand la loi de 2005 avait affiché la volonté d’affirmer l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », souligne Emmanuel Constans, Président de L’ADAPT. « La symbolique de ce texte reste encore le repère principal des citoyens handicapés et de leurs proches. Nous restons attachés à la priorité que représente l’emploi des personnes en situation de handicap ».

L’association qui rappelle la mise en place de son nouveau projet « Vivre ensemble, égaux et différents » est le nouveau projet associatif de L’ADAPT sur la période 2011 – 2015. À travers quatre axes, il rappelle ce qui est aujourd’hui essentiel pour que notre société réponde concrètement aux besoins d’inclusion, de formation, d’emploi et d’accessibilité universelle pour des milliers de concitoyens handicapés.

Précisant enfin que 2013 sera aussi l’occasion de revenir dix ans après les États généraux de la citoyenneté de 2003, celle-ci fera le point sur les diverses avancées en la matière et sur l’état d’avancement des engagements pris à cette époque. De nos jours, ce sont les actes et les réalisations qui compteront plus qu’une volonté plus ou moins affichée.

Stéphane Lagoutière

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir