Contenu principal

Message d'alerte

Marie-Arlette CARLOTTI qui a reçu au ministère les associations de personnes sourdes et malentendante  (illustration)Si certains appareils offrent aujourd'hui un certain nombre d'améliorations techniques, il n'en reste pas moins que les malentendants ou sourds sont encore trop souvent écartés de ce moyen de communication qui se révèle aujourd'hui quasi indispensable à tous. Le récent appel d'offres pour la conduite d'une expérimentation de relais téléphonique généraliste ayant été déclaré sans suite, il devrait être prochainement relancé sur la base d'un nouveau cahier des charges et avec l'appui d'une assistance à maîtrise d'ouvrage.

Reçues aujourd'hui par Madame Marie-Arlette CARLOTTI, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, les associations représentatives de personnes sourdes ou malentendantes et de leurs familles ont été informées du nouveau calendrier de travail. La ministre leur a confirmé son souhait avec les personnes présentes, d'engager par ailleurs un nouveau chantier en vue du développement de l'accessibilité téléphonique.

L'accessibilité téléphonique étant essentielle pour garantir l'autonomie des personnes sourdes ou malentendantes dans leur vie sociale et professionnelle, leurs associations revendiquent un meilleur accès aux services téléphoniques, notamment par la mise en place d'un dispositif de relais téléphonique. Marie-Arlette CARLOTTI a salué cette mobilisation associative sans toutefois indiquer si elle envisageait la mise en place de moyen technique ou financier de la part du gouvernement. La ministre, qui a tenu à souligner que par ailleurs, l'accessibilité, sous toutes ses formes, sera au cœur du prochain comité interministériel du handicap.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir