Contenu principal

Message d'alerte

Couverture du troisieme plan autismeÀ une semaine de la journée internationale de l'autisme qui aura lieu le 21 mars 2015, la Caisse national de solidarité pour l'autonomie, vient d'annoncer le versement et la répartition des crédits jugés largement insuffisant par les associations, prévues dans le plan autisme 2013-2017. Un accord qui prévoit notamment la création de 3 400 nouvelles places dans des établissements ou des services pour mieux accompagner les personnes avec autisme ou autres troubles envahissants du développement, et de renforcer et faire évoluer la prise en charge dans d'autres.

La CNSA qui vient donc de notifier aux agences régionales de santé la seconde partie de l'enveloppe de crédits qui leur sont nécessaires, sur la durée du plan, au lancement d'appels à projets. La caisse rappelle que l'amélioration de l'accueil en établissement et le développement de l'accompagnement en milieu ordinaire sont les principaux objectifs à atteindre.

Un versement qui correspond au choix du CNSA de notifier en deux temps, à chaque agence régionale de santé, le montant de l'enveloppe dont elle dispose sur la durée du plan pour autoriser la création des places sur son territoire et pour transformer l'offre existante de façon à mettre en œuvre les recommandations de l'ANESM et de la HAS.

La première notification est intervenue en décembre 2013 pour un montant de 106 776 908 €. Le 20 février 2015, les agences régionales de santé ont eu communication du montant de leur deuxième tranche de crédits pour un montant de 78 923 110 €. Au regard des futures lois de financement de la sécurité sociale, la CNSA leur allouera à partir de 2016 les crédits qui leur permettront de financer le fonctionnement des places lorsqu'elles seront installées.

Des places qui toujours selon la CNSA devraient bénéficier en priorité aux enfants âgés de 18 mois à 6 ans, avec la création de places de services d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) et d'unités d'enseignement en maternelle.

Une nouvelle directrice scientifique

La CNSA a également annoncé le 2 mars dernier la nomination de Julie MICHEAU qui succède à Juliette BLOCH en tant que directrice scientifique de la CNSA. Diplômée de l'École centrale de Paris (ECP) et de l'École nationale de la statistique et de l'administration économiques (ENSAE), Julie MICHEAU a Julie MICHEAUdébuté sa carrière en tant que statisticienne dans le domaine des transports, d'abord à la SNCF (1991-1995) puis en tant que responsable de département d'un institut de sondage, MV2 Conseil (1996-1999).

En 2000, elle prend en charge la direction des études et des statistiques à l'ANPE. Puis en 2006, elle opte pour des fonctions de conception et de réalisation d'études qualitatives et devient directrice d'études dans un cabinet de conseil indépendant, Plein Sens. Elle s'en éloigne pendant un an pour assurer des fonctions de conseillère technique en charge des questions d'emploi au cabinet de Martin Hirsch, Haut-Commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté.

Depuis 2008, ses travaux de consultante portent plus particulièrement sur l'évaluation des politiques publiques sociales et sur l'analyse du travail.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir