Contenu principal

Message d'alerte

Entrée principale du CHU de Rangueil a ToulouseCertitude selon Odile Maurin, Présidente du d’Handi-Social et représentante du GIHP Midi-Pyrénées, la conférence qualité du CHU de Toulouse sera interdite d’accès aux personnes handicapées. Conséquence imprévus selon la direction, reste que les activités du groupe de travail sur le handicap et toujours en sommeil depuis 5 ans. Un imprévu qui dure depuis bien trop longtemps. Dans un communiqué Odile Maurin tient à préciser qu’à défaut « d’être soignés, en tenant compte de leurs difficultés particulières, et respectées, les patients en situation de handicap ont de quoi s’occuper avec le CHU de Toulouse ! ».

Pour l'avenir, le minimum sera d'organiser toutes les prochaines conférences et réunions dans des locaux accessibles et adaptés, en tenant compte de tous les types de handicaps.

Celle-ci explique notamment qu’a l’arrivé à l’IFSI, Institut de Formation en Soins Infirmiers, au CHU de Rangueil, elle découdre un lieu totalement inaccessible pour les personnes en fauteuil roulant. A l’entrée principale. Un bâtiment dont il vrai que l’entrée principale ne dispose d’aucune pente, seule indication un petit panneau « personnes handicapées » qui pointe vers une entrée.

Mais là encore si l’entrée peu encore s’avérer avec beaucoup de courage pour certain fauteuil manuel, la majorité des fauteuils électriques ne peuvent y accéder. « Une pente puis une porte trop étroite pour permettre le passage d’un fauteuil électrique !!! » Odile Maurin qui demandes alors à une personne présente près de l’entrée d’appeler quelqu’un, cette dernière lui apprend que l’amphi où se tient la conférence se situe au 1ère étage sans ascenseur !

Une situation inadmissible alors que selon la Présidente d’Handi-Social celle-ci avait prévu de sa présence. Mr Soulié, délégué à la communication et clientèle, lui présentera bien s’est excuse. Les malades chroniques fatigués ont du apprécié aussi de monter les escaliers…Force est de constater que l’hôpital n’a visiblement pas prévu que les personnes en situation de handicap puissent participer sur un sujet qui les concerne pourtant au premier chef !

Mais comment imaginer que des professionnels des soins de surcroit se réclamant d’une politique qualité, aient pu ignorer de manière aussi flagrante les besoins d’une partie du public concerné et invité. Une question auquel la direction de l’hôpital n’a pas voulu répondre.

Les Hopitaux de toulouse en tête de classement…

Les CHU de Toulouse (1er) et Lille (2e) arrivent encore en tête de la 14e édition du palmarès des 50 meilleurs hôpitaux publics de métropole étudiés pour la qualité de 63 spécialités médicales et chirurgicales, publie le 16 juin dernier. Depuis plusieurs années ces deux hôpitaux caracolent en tête de ce tableau d'honneur complété d'un palmarès des 50 meilleures cliniques privées prenant en compte 37 spécialités.Pour figurer au classement final, un établissement doit fournir un service médical et chirurgical complet. Les établissements de soins spécialisés en sont donc écartés, mais apparaissent dans les classements sur la prise en charge des cancers ou des maladies infantiles. Il faut donc se rendre compte que l’accessibilité n’est elle pas forcement a l’ordre du jour !!!

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir