Contenu principal

Message d'alerte

Tableau des beneficaires des prestations familiales selon le niveau de vieIls seraient fin 2013, plus de 6.8 millions de familles en France métropolitaine et en outre-mer à bénéficier de prestations familiales versées dans l'année, soit 394 € par mois en moyenne pour chaque foyer aidé. Un bilan que vient de comptabiliser la DRESS, auquel s'ajoute les allocations logement. Un montant en progression annuelle de 1 % en euros constants. Parmi ces prestations familiales ont note celle de l'AEEH destiné aux enfants dont le montant total augmente de 1.4 % en euros constants et dont le nombre de bénéficiaires progresse également.

Pour la deuxième année consécutive, la part de la prestation d'accueil du jeune enfant est en repli, en raison du recul modéré, mais continu de la natalité depuis 2010. En 2013, les allocations familiales versées, en Métropole, à toutes les familles comptant au moins deux enfants à charge représentent 40 % des prestations familiales. Elles contribuent en moyenne à 5 % du revenu disponible total des familles bénéficiaires.

Dans les DOM, les familles sont éligibles aux allocations familiales dès le premier enfant. Ces dernières représentent 47 % de l'ensemble des prestations familiales. Le poids de l'allocation de soutien familial dans les prestations ultramarines est près de quatre fois plus élevé qu'en Métropole, les familles monoparentales y étant beaucoup plus nombreuses.

Enfin, 6,5 millions de foyers bénéficient d'aides au logement. La revalorisation des plafonds des loyers de référence et des charges forfaitaires de 2,15 %, et la poursuite d'un contexte économique dégradé contribuent à une progression de 3 % en euros constants de cette dépense.

Le nombre des bénéficiaires en progression

Parmi celles-ci l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH), versé sans condition de ressources aux familles dont l'enfant de moins de 20 ans est atteinte d'une incapacité permanente d'au moins 80 %. Une allocation de base qui peut être éventuellement majorée d'un complément qui varie selon différents facteurs : cessation d'activité professionnelle, embauche d'une tierce personne rémunérée, montant des dépenses engagées ou majoration pour parents isolés.

L'AEEH et l'une des prestations familiales dont le nombre de familles bénéficiaires de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) sont à 220 000 familles a encore fortement augmenté en 2013 soit +5,2 %, contre 4.9 % entre 2008. Durant cette période, au sein des familles bénéficiaires, la part des enfants donnant droit au seul montant de base de l'AEEH, sans complément, progressait de 8 points. La possibilité de cumuler, depuis 2008, l'AEEH et la prestation de compensation du handicap (PCH) a peut-être encouragé les personnes éligibles, mieux informées, à y recourir et a diminué le non-recours à cette prestation.

Une prestation dont le montant ont été revalorisé au 1er avril de base sont de 129,99 € en première catégorie et pouvant atteindre au maximum 1 103,08 € contre 1 096,50 € en 2014, auquel s'ajoute une majoration de parents isolés qui atteinte 434,64 €. (Voire le detail)

Le nombre des bénéficiaires aux aides au logement

À la fin 2013, 6,5 millions de foyers reçoivent des aides au logement, soit 1,9 % de plus qu'en 2012. La progression du nombre de bénéficiaires concerne surtout l'ALS (+2,4 %) et l'APL (+2,3 %), beaucoup Montant annuel et moyen des beneficaires des aides au logementmoins l'ALF (+0,3 %). Après une réévaluation forfaitaire de 1 % en 2012, la revalorisation des plafonds des loyers de référence et des charges forfaitaires a atteint 2,15 %, suivant l'évolution de l'indice de référence des loyers. La poursuite d'un contexte économique dégradé contribue aussi à la progression des effectifs concernés.

En 2013, ce sont ainsi 25 % des allocataires d'une aide au logement qui ont bénéficié d'au moins une mesure d'abattement ou de neutralisation de leurs ressources en raison d'une situation défavorable (inactivité, chômage, bénéfice du RSA...) ou d'un changement de situation conjugale. Au total, ce sont 17,4 Mds € qui ont été versés au titre de ces trois prestations en 2013, en progression de 3 % en euros constants. Les aides versées aux accédants à la propriété continuent de diminuer et ne représentent plus que 5,5 % de l'ensemble des aides au logement versées en 2013. Un bénéficiaire d'une aide au logement perçoit en moyenne 225 € par mois, en hausse de 1,9 % en euros constants en 2013 après la baisse de 0,4 % mesurée en 2012.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir