Contenu principal

Message d'alerte

Handicap VieilliesseAprès l'annonce du gel, du minimum vieillesse, et des prestations familiales, en raison de la faible inflation. Une décision jugée par les associations et notamment la FNATH comme « scandaleuse et sournoise », qui entraîne il vrai celle pour 2015 des pensions d'invalidité et des rentes accidents du travail et maladies professionnelles. Un gel dont le gouvernement s'appuie sur l'application des dispositions législatives et précise même qu'une application stricte des textes conduirait « à une diminution de 0.7 % ».

Un gel plus sournois pour ce gouvernement la décision n'impliquant pas de vote au parlement et donc évitant ainsi de se confronté aux écologistes, front de gauche et les frondeurs qui dénonce également cette décision.Un prestation dont le montant pour une personne seule sans ressources reste à 800 € par mois, soit 9 600 € par an et de 1 242 € par mois, soit 14 904 € par an pour un couple. Un revenu que touche beaucoup de personnes en situation de handicap percevoient et notamment celle n'ayant que tres peu ou pas travaillé. 

« Insupportable et inacceptable »

Le gel annoncé est plus sournois que celui prévu l'année dernière par le Gouvernement, mais finalement abandonné. Plus simple pour le Gouvernement, car il n'implique pas de vote au Parlement, il n'en est pas moins tout autant insupportable pour les personnes concernées !

Une situation qui risque de placé sur la Fédération les bénéficiaires dans une situation insupportable et laisse a penser que ce nouveau gel de la revalorisation en 2015 puisse leur permettre de vivre décemment et stabiliser leur pouvoir d'achat. « Dans notre pays, un accident ou une maladie d'origine professionnelle conduisent dans de nombreux cas à une exclusion de l'entreprise et donc à une paupérisation des personnes », souligne le communiqué.

Un décision qui apparaît d'autant plus inacceptable aux victimes, pour l'association, que la branche AT-MP est excédentaire en 2014, et devrait l'être tout autant en 2015 selon la loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Ces excédents ne peuvent-ils pas permettre l'amélioration de l'indemnisation des victimes du travail ?

Des questions auquel la FNATH estime que la remise en cause plus rapidement avec notamment la modification des tableaux (notamment sur les TMS) et l'annonce d'un travail de refonte sur le barème accidents du travail et des maladies professionnelles (AT-MP). Ce gel renvoie les victimes du travail à avant 1954, date à laquelle la FNATH obtenait la revalorisation annuelle des rentes AT-MP, conclut le communiqué.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir