Contenu principal

Message d'alerte

Catherine BARTHELEMY pedopsychiatre ancienne directrice de l INSERMA la demande de Ségolène NEUVILLE, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, une commission scientifique internationale, composé de vingtaines spécialistes européen, mais aussi du Canada ou des USA, s’est réunie pour la première fois aujourd’hui au Ministère des Affaires sociales et de la Santé dans le cadre de l’élaboration du 4e Plan Autisme. Une commission qui devrait se réunir a quelques semaines du départ de l’actuel gouvernement le 3 avril 2017 dans la continuité de la journée mondiale de l’Autisme prévu le 2 avril. La ministre qui recevra demain le rapport sur l’inclusion dans l'emploi des personnes autistes du Philosophe et écrivain, Josef SCHOVANEC.

Constituer le 4e plan autisme... ?
La commission scientifique internationale, qui regroupe également des spécialistes français, a pour mission de faire des propositions pour améliorer l’accompagnement des personnes vivant avec des troubles du spectre de l’autisme (TSA) dans l’ensemble des dimensions de leur existence. La commission pourra ainsi proposer des visions d’avenir sur le diagnostic, l’accompagnement des personnes, l’inclusion sociale et citoyenne, le soutien aux familles ou la recherche.

Les grandes orientations issues de ces travaux pourront ensuite être travaillées annonce la Secrétaire d’État, dans le cadre de l’élaboration du 4e Plan Autisme, lors de commissions réunissant les associations de personnes et leurs familles, les membres du comité de suivi du plan Autisme et l’ensemble des administrations et collectivités concernées, sous l’égide du Secrétariat général du CIH, et en lien avec l'INSERM.

Des travaux quel ne pourra diriger et que certaines associations voient comme une bonne nouvelle, espérant du futur gouvernement une prise en charge non sectorielle, mais globale. Pour la Secrétaire d’État Ségolène NEUVILLE, « Il est essentiel de faire appel à des spécialistes reconnus internationalement pour leurs travaux et leur contribution à la recherche en matière d’autisme, ainsi qu’à des praticiens et des cliniciens expérimentés venus du monde entier, afin de garantir que la science demeure au cœur des politiques publiques d’accompagnement des enfants et des adultes vivant avec des TSA. »

La Rédaction

Sources : Ministère des Affaires sociales et Santé 2017

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir