Contenu principal

Message d'alerte

Visite politique alors que le handicap est toujours absent de la campagne présidentielle, la secrétaire d'État auprès de la ministre de la Solidarité et de la Cohésion sociale Marie-Anne Montchamp aura effectué trois visites à Vire, Évrecy et enfin à Dozulé le 12 mars sur les thèmes du handicap et de la dépendance. Une journée où la  Marie-Anne MONTCHAMP en visite dans le Calvados a Vire première étape de ses trois étapes avec ici la visite l'institut médico-éducatif du Bocage à Vire en compagnie maire de Vire, Jean-Yves COUSIN, le directeur de l'IME, Stéphane MORU, et le président de l'Association des parents et amis d'enfants inadaptés qui gèrent cet établissement, Henri HAYS.Marie-Anne MONTCHAMP en visite dans le Calvados a Vire première étape de ses trois rencontres...secrétaire d'État aura fait notamment en présence du directeur général de l'Agence régionale de santé, Pierre-Jean LANCRY, et le président de la commission des affaires sociales du Conseil général, Hubert COURSEAUX.

Une journée qui aura débuté par la rencontre à Vire à l'institut médico-éducatif du Bocage à Vire agréé pour recevoir 53 jeunes déficients intellectuels ou polyhandicapés. Établissement où la Mme MONTCHAMP a était accueillie par le maire de Vire, Jean-Yves COUSIN, le directeur de l'IME, Stéphane MORU, et le président de l'Association des parents et amis d'enfants inadaptés qui gèrent cet établissement, Henri HAYS. À l'issue d'une visite parlait du « projet de restructuration et de développement de l'offre à destination des personnes handicapées dans la région de Vire ».

Projet qui passe entre autres par la fusion qui devrait voir le jour fin 2012 ou début 2013 des IME de Vire et de Saint-Sever. L'objectif étant de constituer pôle accueillera en un même lieu plusieurs structures médico psycho éducative, pour les enfants, ados et jeunes adultes en situation de trouble psychique ou psychiatrique et/ou de handicap. Marie-Anne Montchamp qui est venue avec un chèque de 710 000 €. Le coût des travaux et du matériel est estimé à 1,7 M€.

Marie-Anne MONTCHAMP avec les personnalités locales de l'EPAHD d'Évrecy après l’inaugurationMarie-Anne MONTCHAMP avec les personnalités locales de l'EPAHD d'Évrecy Marie-Anne qui est partie ensuite en direction d'Évrecy ou elle procédés à l'inauguration d'un EPADH, « Les Coteaux » une résidence pour personnes âgées dépendantes gérée par le groupe Médica. Situé dans un cadre verdoyant, l'établissement dispose d'une capacité d'accueil de 84 lits et propose deux lits en hébergement temporaire. Un établissement qui a vu ses premiers résidents depuis le 1er février 2010. Une unité protégée pour les personnes désorientées. Installée en rez-de-jardin attenant au jardin thérapeutique, une unité spécialisée de 28 lits pour personnes âgées désorientées a été conçue pour favoriser le maintien des repères dans le temps et dans l'espace. Enfin a noté nombreux projets thérapeutiques ont été mis en place pour stimuler l'éveil des sens des personnes âgées désorientées et leur apporter du bien-être. La venue du labrador Casper éduqué par l'association Handi chien est très apaisante pour les personnes âgées.

La secrétaire d'État finira cette après-midi à Dozulé pour visiter un foyer d'accueil médicalisé, ou elle a annoncé
Marie-Anne MONTCHAMP à Doluzé en compagnie des responsables associatifs ou elle a visite le foyer d'accueil médicalisé et l'ESATMarie-Anne MONTCHAMP à Doluzé en compagnie des responsables associatifs...l'ouverture d'une ligne de crédit supplémentaire pour y accueillir deux nouvelles personnes. Celle-ci a poursuivi sa visite de l'établissement expérimental et de l'établissement et service d'aide par le travail (ESAT) suivi d'une table ronde en présence des membres de l'association pour les amis et parents d'enfants inadaptés de la Côte fleurie. Une association qui était fondée le 12 février 1960 par Monsieur et Madame VASNIER, afin de permettre à leur fils trisomique, second d'une fratrie de six enfants, de bénéficier d'une scolarité comme ses frères et sœurs.

Des échanges riches et sincères selon les responsables associatifs locaux. Il s'est notamment beaucoup été question, de l'évolution du handicap qui nécessite aujourd'hui de modifier les parcours pour donner plus de souplesse et permettre aux personnes handicapées d'avoir un véritable projet de vie individualisé. La flexibilité est aujourd'hui plus que jamais nécessaire, notamment au regard de la difficile question du vieillissement des personnes. « Je tiens une nouvelle fois à souligner toute la qualité du travail des APAEI et de l'engagement réel et total des bénévoles » a souligné Marie Anne MONTCHAMP.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir