Contenu principal

Message d'alerte

La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne BACHELOT, a installé aujourd'hui le comité national de pilotage sur les parcours de santé des personnes une personne âgée en perte autonomie dans un fauteuil avec une aide soignante pour l'aider dans les gestes quotidiens. Photo d'illustration âgées en risque de perte d'autonomie. Ce comité a été placé sous la présidence de Dominique LIBAULT, conseiller d'État, à la demande de Xavier BERTRAND, ministre du  Travail, de l'Emploi et de la Santé. Un comité de pilotage qui sera composé de représentants des administrations, des opérateurs et des inspections de l'État en charge de ces sujets, des agences régionales de santé, de l'Assemblée des départements de France, ainsi que de tous les professionnels de santé et des fédérations représentatives des secteurs sanitaire, médico-social et social.

Le comité sera notamment chargé de la mise en oeuvre des recommandations formulées par le Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie (HCAAM), qui propose la réalisation de projets pilotes permettant d'améliorer la prise en charge des personnes âgées. Il est, en effet, reconnu que l'insuffisance de coordination entre les différentes prises en charge sanitaire, sociale et médico-sociale, ainsi que le recours abusif à l'hospitalisation sont les causes de rupture dans le parcours de santé des personnes âgées. Cela peut être préjudiciable pour la qualité de la prise en charge des personnes âgées, et représente un surcoût annuel que le HCAAM évalue à 2 Md € par an.

Alors que 30 % de la richesse nationale sont consacrés aux politiques de protection sociale, garantir une prise en charge de qualité de nos aînés, ainsi que la bonne utilisation des deniers publics, est une obligation. Ce comité national de pilotage dispose de cinq ans pour définir les modalités de la prise en charge de demain. Dès 2012, les premiers projets pilotes pourront être lancés.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir