Contenu principal

Message d'alerte

Marie-anne Montchamp essayant le fauteuil du projet AcceSimMarie-Anne MONTCHAMP, Secrétaire d'État auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, a visité le 20 mars dernier le Centre de Ressources et d'innovation mobilité & Handicap (CEREMH). Une visite qu'elle a elle-même jugée très instructif ! Créée le 23 février 2008 et constitué en association ce dernier a pour mission de favoriser la mobilité pour tous à tous les âges de la vie. Une visite ou la secrétaire d'État s'est vu présenter les différents projets sur lesquels le CEREMH travaille depuis trois ans.

C'est donc après avoir été accueilli par le discours d'Éric MONACELLI, président de l'association CEREMH, Mme JACQUOT-GUIMBAL, directrice générale de l'IFSTTAR qui reviendra sur les échanges entrés les deux organismes. Avant que le directeur du CEREMH, Claude DUMAS, directeur et Peter WAGSTAFF, présentant respectivement le fonctionnement interne et celle développement du réseau de connaissances à l'international. La secrétaire d'État va alors procéder à la visite ou dans le premier atelier lui sera présenté le projet ACCESSIG, mené en partenariat avec la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentinx-en-Yveslines, qui vise à élaborer un calculateur d'itinéraire adapté au besoin des personnes à mobilité réduite à partir du relevé des obstacles à l'accessibilité effectué sur le territoire de la Communauté d'Agglomération. Marie-Anne MONTCHAMP qui fut invitée dans un second a essayé le fauteuil de la plate-forme de réalité virtuelle du projet AccesSim qui elle permet de tester l'accessibilité d'environnements à partir de plan 3D.

La visite s'est poursuivie au sein des Laboratoires d'ingénierie des Systèmes de Versailles (LISV), qui collabore avec le CEREMH sûr de nombreux projets, et notamment le projet BECAPE. Un projet qui vise à développer un banc d'évaluation à la conduite pour les personnes en situation de handicap. Madame Montchamp a ainsi découvert les futures fonctionnalités du banc, qui est destiné à être utilisé dans les centres de rééducation comme outil d'entraînement et d'évaluation.

D'autres axes de recherche du LISV ont été présentés et notamment les travaux concernant le développement d'une plate-forme d'assistante ambiante, afin d'apporter une aide aux personnes en détectant automatiquement leurs besoins, chaque acteur (ingénieurs de recherche, doctorants...) présentant les problématiques techniques en jeu ainsi que les applications futures.

En fin de visite la secrétaire d’état essaye un véhicule adapte a la conduite pour les personnes en situation de handicap moteurUne visite qui s'est achevée en extérieur, afin de présenter les activités du centre de formation à la conduite adaptée du CEREMH. Après une présentation des activités et des différents véhicules disponibles (voitures et scooters), Marie-Anne MONTCHAMP a pris place au volant ou, plus exactement, au joystick ! D'une des voitures adaptées du CEREMH et a été initiée à la conduite en joystick par l'enseignant de conduite du CEREMH. Cette séance d'auto-école improvisée est une visite qui aura permis à la Secrétaire d'État d'avoir un aperçu des aides techniques possibles pour la conduite et constitua la dernière étape du tour des activités du CEREMH.

Le CEREMH

Il s'agit d'une association, qui au-delà de sa mission de favoriser la mobilité pour tous à tous les âges de la vie ils entendent aussi favoriser et en initier l'émergence de projets innovants dans le domaine de la mobilité. Une association qui se représente également à travers cinq objectifs principaux qui sont, d'apporter un service aux personnes, construire une expertise et la diffuser, innover, structurer et développer une filière économique, construire un réseau. Pour ce faire, le CEREMH propose notamment des conseils en accessibilité ou des formations professionnelles. Il met également à disposition un centre de formation à la conduite adaptée à destination des personnes à mobilité réduite.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir