Contenu principal

Message d'alerte

Elus et Echarpe tricoloreAlors que les Femmes ne représentent que 17 % a l’Assemblée nationale et environ 22 % au Sénat, celle-ci sont encore moins bien représenté dans les mandats locaux ou tous confondus elle n’atteigne à peine que 0,1 %. L’association Handi Pop rattachée à l’UMP demande que les personnes handicapées qui représente 10 % de la population ne soient plus exclus de la vie politique un chiffre qui serait de 0,01 % selon l’association. Une proposition alléchante, mais qui sans nul doute nous rappelle que l’élection présidentielle a déjà commencée ainsi que des législatives.

Pourquoi attendre en effet la fin du premier du Président Nicolas Sarkosy ? Une revendication qui était présentée a plusieurs reprises par les associations ou encore par le Comité des démocrates handicapé et pour lequel aucun candidat de gauche ou de droite n’a jamais prêté attention !!! Pour Handi Pop, « les autorités politiques ont imposé en février 2005 aux entreprises de recruter au moins 6 % de personnes en situation de handicap. Ce quota n’est malheureusement pas respecté. Néanmoins, il y a une volonté affichée d’y aboutir. Mais pourquoi alors les partis politiques si prompts à sommer les représentants de la vie économique à avoir un comportement vertueux, eux-mêmes ne font absolument rien pour impliquer ces personnes en situation de handicap dans le débat et dans la vie politique ».

L’association qui évoque l’importance des problèmes liés au handicap et ceux dans tous les champs de la société et de l’activité humaine. Insistant sur celle de la diversité dans chacun des secteurs. Seule certitude pour celle-ci qui constate elle a ce jour qu’aucun ministre, ni secrétaire d’État n’est en situation de handicap, aucun député, aucun des 200 secrétaires nationaux de l’UMP.

La conférence nationale du handicap et pour le mouvement rattaché à l’UMP de réclamé la mise en œuvre immédiate de mesures politiques qui imposent à l’instar de ce qui se passe dans les entreprises, 6 % de candidats lors des élections législatives et locales en situation de handicap, en leur réservant aussi des mandats d’élus. Une façon il vrai évidente de lutter contre toute forme de discrimination. Pour le Président de Handi Pop, « Nous allons mener une campagne sans concession sur ce thème qui est primordial, explique Fréderic Bouscarle, président de HANDI POP’, le mouvement associé à l’UMP qui fédère les personnes sensibilisées à la question du handicap. Le fait d’avoir des élus concernés changera le regard de la société sur ces personnes, permettra de faire progresser les besoins des personnes en situation de handicap, notamment en termes d’équipements publics », afin selon lui « de proposé a la rentrée septembre une proposition de loi dans ce sens ». Conclut-il.

Une proposition que nous ne manquerons pas de suivre, notamment à partir de septembre 2011, sur notre nouveau site ainsi que sur la chaine de WebTv qui vous proposera journal, reportage et interview…

Stéphane Lagoutière

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir