Contenu principal

Message d'alerte

Visite de Marie-Arlette Carlotti,ministre française déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, a gauche le 3 mars à Bruxuelle ou elle a rencontré la vice présidente Viviane REDINGMarie-Arlette CARLOTTI, Ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion et Viviane REDING, Vice-présidente de la Commission européenne en charge de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté, se sont rencontrées à Bruxelles le lundi 4 mars 2013. Les deux femmes ayant souhaité échanger sur leurs politiques respectives et complémentaires, et notamment sur les droits des personnes handicapées quelles affirme vouloir renforcer...

L'accessibilité au-delà de la crise économique

S'il n'est pas question de s'interroger sur la volonté de la Vice-Présidente, dont la commission européenne a adopté la stratégie 2010-2020 «en faveur des personnes handicapées». L'accessibilité et notamment une stratégie fait toujours défaut même si un acte européen d'accessibilité est en préparation, celui risque d'être très décevant. Un droit pourtant auquel, Viviane REDING, admet que «Les personnes handicapées sont encore confrontées à de trop nombreux obstacles dans leur vie de tous les jours. Pour pouvoir participer pleinement à notre société et à notre économie, les personnes handicapées doivent pouvoir accéder plus facilement aux bâtiments publics, aux transports publics et aux services numériques ».

Répondant au cout économique comme l'évoqué en le Président François HOLLANDE, le 30 Janvier a Lilles, « Les 80 millions de personnes handicapées de l'UE, ne doivent pas seulement être considérées sous l'angle de leur coût pour la société, mais en termes de développement socio-économique,» avant de conclure que «L'accessibilité offre de nouvelles opportunités commerciales et peut avoir un réel effet stimulant sur l'innovation et la croissance économique. C'est pourquoi elle est au cœur de la stratégie européenne en matière de handicap, et je vais travailler main dans la main avec la Ministre CARLOTTI pour réaliser cette stratégie »

Une vision Française peu convaincante...

Une rencontre ou la Ministre a elle affirmé que «La citoyenneté et l'autonomie des personnes handicapées reposent sur un préalable: l'accessibilité de notre société toute entière» et d'ajouter que «Cela suppose une mobilisation de tous les acteurs concernés et la participation de l'Europe est essentielle. L'accessibilité universelle, en prenant en compte tous les handicaps à tous les âges de la vie, doit s'imposer dans l'ensemble de nos politiques publiques. C'est dans ce sens que le gouvernement français travaille ». Une analyse étonnant de la ministre au quatre jour après la remise du rapport « Réussir 2015 » ou le report de l'échéance de 2015 est tout simplement proposé à 2022.

Marie-Arlette CARLOTTI, a annoncé à cet occasion préparer le prochain comité interministériel au handicap avec l'ensemble du gouvernement. La ministre qui a aussi rappelé à Viviane REDING l'engagement du Président de la République et du Premier Ministre français à prendre en compte le handicap et l'accessibilité dans chaque projet de loi et l'ensemble des politiques publiques. Examinant ensemble l'agenda français et notamment le 3ème plan autisme en préparation dont les deux premiers ont loin de répondre au attente des parents et des associations. Tout comme, la concertation en cours sur les actions à mettre en œuvre en vue de l'échéance de 2015, l'expérimentation à venir de relais téléphoniques pour les personnes sourdes ou malentendantes, ainsi que les projets relatifs à l'accès aux soins des personnes handicapées.

Elles ont par ailleurs confirmé leur attachement au développement de l'accessibilité universelle, pour garantir l'accès de tous à tout. Viviane REDING a assuré Marie-Arlette CARLOTTI du soutien de la Commission européenne à la politique engagée par le gouvernement français.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir