Contenu principal

Message d'alerte

Les co presidents du Parti de gaucheAu lendemain de la conférence nationale du handicap le Parti de gauche, s'il ne remet pas en cause l’existence d’une telle réunion pour l’instant trisannuelle, ou ont été abordé les questions d’accessibilité, d'emploi et d'éducation. Il estime que la thématique du handicap ne peut pas se résumer qu'à cela et regrette l’absence de grand sujet comme le pouvoir d’achat ou encore la question des polyhandicapées. « Grand absent de ces assises. Il est temps d'œuvrer à une véritable prise en charge de toutes les personnes en situation de handicap », précise t-il dans un communiqué.

Selon le Parti de gauche les questions cruciales telles que celles du manque de place dans les établissements français qui se traduit souvent par une expatriation des enfants et jeunes adultes dans des établissements belges, expatriation couteuse et douloureuse alors que pourrait être menée une vraie politique du handicap se traduisant par des créations de structures adaptées.

Ou celle également de la question délicate de la maltraitance institutionnelle et de la maltraitance de l'état par l'intermédiaire des ARS évoquées pourtant depuis un an dans la presse nationale et locale avec diverses affaires en cours et le reportage de m6 "ces centres qui maltraitent les enfants handicapés" du 19 janvier 2014.

Des parents et familles qui attendent des réponses, « ont également leur avis à donner et doivent participer à l'élaboration d'une nouvelle politique autour des handicaps. Ils doivent être entendus. On ne peut continuer à laisser des familles épuisées dans le désarroi sans solution pour leurs enfants. On ne peut pas continuer à laisser des professionnels sans les moyens nécessaires à cette prise en charge complexe (sous-effectif, manque de formations...) »

Le Parti de Gauche appelle à de véritables journées de réflexion autour de ces problématiques qui soient suivies d'une réelle politique volontariste sur la prise en charge en France des handicaps. La commission enfance du parti de gauche apporte tout son soutien à la mobilisation des parents et professionnels, grands oubliés des assises.

La Rédaction

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir