Contenu principal

Message d'alerte

2011.05.31 --- Le 2 juin 2008, Xavier BERTRAND, alors ministre en charge du handicap et le chanteur aveugle Gilbert MONTAGNE constataient que l’application de la loi de 2005 sur le handicap « exige des adaptations pour tenir compte de la spécificité des besoins de certains handicaps ». Ils annonçaient donc, haut et fort, l’adoption d’un « Plan déficients visuels 2008-2011 ». Suivant ce qui semble être devenu la griffe de la gouvernance actuelle, après les roulements de tambour et effets d’annonce, rien du tout ou si peu de chose…rappel, Philippe CHAZAL, président de la CFPSAA dans un communiqué. Le Président qui lance ainsi un appel à manifester le 8 juin 2011.

Pour ce dernier, les vingt-deux mesures de ce plan 2008-2011 qui avaient pour objectif « une intégration pleine et entière des personnes aveugles et malvoyantes à la vie de la cité » et permettre d’exercer des droits reconnus a tous semblent fortement compromise. « Nous y avons cru ! Comptant tant sur les engagements du ministre que sur la notoriété du chanteur pour faire avancer les choses, après une première réunion le 14 janvier 2009, qui sera la seule » précise Philippe CHAZAL.

Une inaction selon l’association justifiée par les interlocuteurs invoquèrent la crise économique, les changements de ministres et les lenteurs de l’administration : rien que de faux prétextes. En fin d’année 2010 Gilbert MONTAGNE quittaient subrepticement son poste de Secrétaire de l’UMP en charge du handicap, pensant peut-être se dédouaner ainsi de toute responsabilité.

Des lots de consolation

Certes si en trois ans des progrès ont vu le jour comme ceux dans l’audiodescription, l’accès aux livres, l’étiquetage des médicaments et des produits de consommation courante ont progressé, c’est sans doute par ce qu’ils étaient sur la table bien avant la parution du PDV ! L’association conteste que sur les vingt mesures attendues, financées, en un mot promises dans un délai de 3 ans. Les plus emblématiques devaient permettre aux quelque 60.000 personnes aveugles et aux 270.000 malvoyants profonds de « vivre mieux avec leur handicap ». Rien n’a été fait, elles devront « continuer à galérer », tout simplement. Parmi les plus criantes la CFPSAA celle-ci en cite huit précisément, comme en matière prise en charge des personnes âgées, de l’accessibilité, de l’emploi dont plus 50 % sont au chômage ou encore le recours à une aide animalière ou l’accès des sites publics avant mai 2011. Les sites publics (CNAF, Pôle Emploi…) restent inaccessibles.

Privés de gâteau

Dans ces conditions, les 31 associations qui composent la CFPSAA ont unanimement décidé de ne pas fêter, le 2 juin prochain, un anniversaire aussi désastreux. Xavier BERTRAND et Gilbert MONTAGNE seront privés de gâteau, « mais surtout les déficients visuels, une fois encore, ne pourront que constater qu’on les a payés de mots! Pour la CFPSAA, le constat est amer et le temps des naïvetés passé. Cet échec pèsera sur la Conférence nationale du Handicap du 8 juin prochain en présence du Président de la République, mais aussi et surtout dans les mois qui viennent qui, n’en doutons pas, seront riches en promesses », conclut le président.

Appel à manifester le 8 juin, à l’occasion de la Conférence nationale du Handicap

La Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France adressait le 27 mai un courrier à ses membres, les invitant à se retrouver le 8 juin prochain, devant le Centre Georges Pompidou, à l’occasion de la Conférence nationale du Handicap, pour affirmer leur détermination à construire une France accessible à tous. « Faut être nombreux aujourd’hui pour être bien vus ! », slogan qui fait un clin d’oeil à la campagne de communication lancée par la Fédération en début d’année sur le thème « Faut être qui aujourd’hui pour être bien vu ? »… La FAF compte aujourd’hui sur toutes les associations amies pour mobiliser adhérents et sympathisants.

Stéphane Lagoutière


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir