Contenu principal

Message d'alerte

Carte de voeux auchan sos village d enfantPour la quatrième année d’affilée, le Groupe Auchan réalise sa carte de vœux 2015 dont les bénéfices seront reversés à SOS Villages d’Enfants. Grâce à cette opération, l’association espère récolter 100 000 euros. Depuis la mise en place de ce partenariat en 2011, SOS Villages d’Enfants a bénéficié par ce biais de 400 000 euros.

Enfants, frères et sœurs sans soutien parental veulent grandir ensemble au sein d’une nouvelle vie de famille. Pour y parvenir le Groupe Auchan réalise pour la quatrième année consécutive sa carte de vœux 2015 en faveur de SOS Villages d’Enfants et ce dans les 12 pays où il est implanté (Chine, Espagne, France, Hogrie, Italie, Luxembourg, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Taiwan et Ukraine). Tous les bénéfices de cette opération seront reversés à l’association. L’objectif est de récolter 100 000 euros.

SOS Villages d’Enfants a alors concentré ses efforts sur l’intégration sociale et professionnelle des jeunes afin de les accompagner vers une vie d’adulte autonome. C’est pour cette raison que 12 projets vont être soutenus dans les mois ç venir par la Fondation Auchan. Par exemple, 100 jeunes sxolarisés d’un village de Bilgoraj en Pologne auront accès à internet grâce à l’achat par la Fondation Auchan de matériel informatique et de fournitures scolaires.

D’autres projets sont à l’étude dans divers pays partenaire de la marque. En Italie, les jeunes mineurs étrangers des Villages SOS de Mantova et d’Ostuni bénéficieront de formations spécialisées en boulangerie, agriculture et tourisme. À Taiwan, certains seront formés aux tâches ménagères et aux métiers des hypermarchés. Pour finir, en France, la maison Claire Morandet sera rénovée afin de continuer à accompagner une trentaine de jeunes majeurs dans leur projet professionnel.

Tout cela est possible grâce à la Fondation Auchan. Depuis la mise en place de ce partenariat en 2011, SOS Village d’Enfants a déjà récolté 400 000 euros et ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. 

Romain BEAUVAIS