Contenu principal

Message d'alerte

Deux agents de la police nationale en serviceDeux hommes âgés d’une vingtaine d’années ont placé en détention après leur mise en examen début novembre par la gendarmerie pour avoir de Port-Brillet (Mayenne). Une affaire qui commence après la disparition de la victime le 26 octobre dernier sans laisser de traces d’un petit village de 1800 habitants. Deux hommes dont le procès devrait avoir début 2017 selon le parquet du Tribunal Correctionnel. Une agression qui envers les personnes en sitution de handicap qui ne cesse d'être de plus en plus nombreuses et notamment envers les déficients mentaux et non-voyant.

Une agression sans raison sur un homme sans défense...
Un jeune homme qui sera retrouvé quelques jours plus tard selon la gendarmerie qui le retrouve début novembre dans la maison d'un individu connu des services de police à Craon situé a trentaine de kilomètres de son village. Devant l'habitation, les militaires remarquent la voiture du disparu. Ils décident alors d'intervenir pour une perquisition. "Ils voulaient lui faire la peau pour obtenir son argent ou ce qu'il possède, ses biens. On est arrivé à temps", ont souligné les gendarmes à France Bleu.

Des gendarmes qui lors de la perquisition vont alors découvrir la victime après avoir fracturé une porte fermée a clé ainsi que deux autres personnes, dont la victime sérieusement blessée, le visage tuméfié. Le jeune handicapé affirme avoir été enlevé le jour de sa disparition puis séquestré. Ses deux bourreaux, la vingtaine l'ont tabassé à plusieurs reprises, ces derniers ayant essayé de lui soustraire ses biens. Des gendarmes qui ont reconnu être « arrivés à temps ».

Les deux hommes ont été mis en examen pour séquestration, violences aggravées et extorsion au préjudice d'une personne vulnérable. Ils ont été placés en détention provisoire et seront jugés dans le courant de 2017.

La Rédaction

Source Parquet / France Bleue

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir