Contenu principal

Message d'alerte

Le président de l'APAJH, Pierre RODDIER signant a droite la convention a l'invitation du Directeur du CHU David GRUSON, qui venait de la parapher  Le 20 novembre dernier, la Maison Pierre LAGOURGUE un foyer d'accueil pour adultes en situation de handicap situé à Sainte-Marie, l'APAJH et le CHU Félix Guyon ont signé une convention pour faciliter l'accueil des personnes en situation de handicap en milieu hospitalier. Une nécessité pour les personnes porteuses de handicaps dont la prise en charge doit être adaptée. "C'est un combat à mener pour donner un meilleur accès aux soins pour les personnes en situation de handicap", explique le président de l'APAJH, Pierre RODDIER. Un accord qui pourrait aussi servir d'exemple en métropole.

Il sont encore fort nombreux les CHU qui présente encore des difficultés concernant l'adaptation de la prise en charge des personnes handicapées. Pierre RODDIER qui a poursuivi lors de cette signature en exprimant l'importance d'un besoin « de soins adaptés pour éviter une situation de sur handicap ».

Des raisons qui sont l'objet aussi de ce partenariat entre deux secteurs celui de la santé et le médico-social "L'APAJH nous a proposé cet outil conventionnel. On accueille cette démarche favorablement. Il a vocation à s'ouvrir sur l'ensemble du monde associatif avec la prise en charge des personnes en situation de handicap. Il fait écho à des actions déjà existantes dans certains services du CHU", à lui souligné David Gruson, directeur du CHU de la Réunion lors de sa courte intervention.

Améliorer les comportements et le regard

Les différents participants a la convention de gauche a droite Stéphanie FRANCHETTE, Pierre RODDIER ; David GRUSON et les collaborateurs du directeur du CHUDeux institutions médicales et associatives qui partagent les mêmes objectifs et la même vision soulignent Pierre RODDIER. La convention s'articule autour de trois objectifs forts, à savoir aider à l'amélioration des pratiques médicales, favoriser l'accueil adapté au sein du CHU, mais également participer à la mise en oeuvre d'une action culturelle - projection d'oeuvres réalisées par des résidents de l'APAJH - dans le CHU. "On veut changer le regard, et ces améliorations profiteront à tous", rappelle-t-il.

Une convention qui visera à terme par exemple à faciliter l'accueil des personnes en situation de handicap en développant des conditions d'accueil et de soin favorables. Pour une meilleure prise en charge, une formation des personnels de santé est prévue entre professionnels médicaux et travailleurs sociaux.

"Une formation auprès des équipes paramédicales sur la question du handicap et les moyens à mettre en oeuvre est programmée", explique Stéphanie FRANCHETTE, cadre de Santé à la Maison Pierre LAGOURGUE.

Ou encore tel au service des urgences de Félix Guyon. "Une action a été mise en place avec le service urgence de Bellepierre. On a constaté que le délai d'attente est souvent trop long pour les personnes présentant des handicaps psychiques ou mentaux, avec beaucoup de difficultés pour gérer cette attente. On cherche donc à mieux la gérer, ce qui passe notamment par une meilleure transmission des dossiers médicaux. Cela permet une prise en charge des résidents plus rapide et plus pertinente", conclut Stéphanie FRANCHETTE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir