Contenu principal

Message d'alerte

les-residents-du-nouveau-mas-croix-rouge-en-girondeInauguré le 27 septembre sa première Maison d'accueil spécialisée (MAS) de Gironde. Ce nouvel établissement est la huitième des MAS aujourd'hui gérées par l'association et sa 90ème structure dédiée à l'accompagnement et au soin des personnes handicapées.

« Aujourd'hui, les personnes handicapées et leurs familles sont ici chez elles, et elles vont pouvoir regarder dehors. Parce que c'est ça le handicap : ne pas pouvoir aller vers les autres. » Le 27 septembre dernier, lors de l'inauguration de la Maison d'accueil spécialisée (MAS) de Lanton (Gironde), Jacques RAYE, médecin et président de la Croix-Rouge d'Aquitaine, avait le sourire. « Enfin, nous y voilà ! », s'est-il exclamé, évoquant l'ouverture toute récente de l'établissement, un projet qu'il porte depuis ses débuts et qui a mis huit ans à voir le jour.

Pour dire l'importance de la création de cette structure, la foule était d'ailleurs venue nombreuse. Certains des premiers résidents de l'établissement et leurs familles étaient là, souriants, pour assister à l'inauguration officielle. Aux côtés de Jean François Mattei, président de la Croix-Rouge française, de Jacques RAYE, et de Patrick LEPAULT, directeur régional de la Croix-Rouge française, se tenaient les représentants des autorités de tutelle et des collectivités territoriales du secteur. Parmi eux, Christian GAUBERT, le maire de Lanton, qui a donné à l'association un terrain de 17 000 m2 ; un don qui a largement aidé à la naissance de cette toute nouvelle MAS.

Aujourd'hui encore, les lieux de vie dédiés aux personnes handicapées manquent toujours cruellement. Un drame pour les personnes handicapées elles-mêmes, une souffrance terrible pour leurs familles, souvent démunies. Dans ce contexte, l'ouverture de la MAS de Lanton, établissement lumineux environné d'une forêt de pins, sur les bords du bassin d'Arcachon, dit bien la détermination associative de la Croix-Rouge française à vouloir accompagner au plus juste chaque personne handicapée dans ses établissements. Ouverte depuis le 3 septembre dernier, la structure, qui dispose de 40 places d'hébergement (dont deux dédiées à l'hébergement temporaire et une à l'accueil d'urgence), est d'ailleurs déjà pleine, a souligné la directrice des lieux, Karen BRILLAT. « Plus de 200 personnes sont inscrites sur la liste d'attente de l'établissement », a-t-elle rajouté - « c'est dire l'importance de la création de tels lieux de vie ! »

Les sourires timides des premiers résidents des lieux ne disaient pas autre chose. Accompagnés d'une équipe de quelque 54 personnes de soignants, éducateurs, animateurs...ces jeunes adultes lourdement handicapés ont trouvé un lieu de vie qui leur est dédié. « Mon fils est là depuis trois semaines tout juste, mais déjà, je le vois plus détendu, souriant. Quel bonheur pour une mère! », commentait Marie-Madeleine, maman de Cédric, 24 ans, résident de la MAS.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir