Contenu principal

Message d'alerte

l’immeuble intergénérationnel "victoria" en image de syntesesSitués et intégré au cœur d'un ensemble de 75 logements en logement, dont 25 d'entre eux seront destinés aux personnes à mobilité réduite : 10 logements pour personnes handicapées réservés par le GIHP et 15 logements pour personnes âgées. Un locataire qui devra s'engager également à signer la charte de solidarité du Victoria, adoptant d'établir avec ses voisins des relations basées sur le dialogue et l'attention mutuelle.

Un nouveau modèle social d'habitat

Certains spécialistes estiment que l'intergénérationnel est un facteur d'équilibre social. La force de ces « nouvelles » familles est basée sur la qualité des relations qui s'y tissent. Il s'agit, par conséquent, de labelliser cette résidence comme étant une résidence d'entraide intergénérationnelle, basée sur des intérêts communs de solidarité et d'affection.

Une offre modeste dans le nombre, mais qui s'accumule depuis plusieurs a une vraie politique de création de ce type d'appartement, faisant de Lyon et sa communauté urbaine et une des rares collectivités véritablement soucieuses de tenir une politique du logement social accessible aux personnes handicapées. À titre d'exemple comme ceux de la résidence « Presqu'île », livrée en 2012. Et pas seulement concernant le handicap moteur, mais aussi pour les malades psychiques ou encore les adultes déficients mentaux pour lequel convention a été signé le 17 avril dernier.

La ministre qui aura eu le droit a une présentation de la résidence par Yvon DESCHAMPS, président de Grand Lyon Habitat et Éric BAUDRY, président du Groupement pour l'insertion des personnes handicapées physiques (GIHP). Visite qui permit, Mme CARLOTTI, de rencontrer à la fois les personnels du GIHP, mais aussi d'échanger avec des locataires en situation de handicap.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir