Contenu principal

Message d'alerte

IME YEPI_KAZ_situe_dans_la_banlieue_de_Cayenne_qui_vient_d_etre_inaugure_et_qui_pourra_acceuillir_70_enfants_polyhandicapesSitué à moins de dix minutes du centre de Cayenne, à Rémire-Montjoly en Guyane française le premier institut médico-éducatif (IME) avec internat pour enfants polyhandicapés a été inauguré samedi. Un ruban coupé par le président de la fédération nationale des associations pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) Jean-Louis GARCIA et le vice-président de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) et de la Présidente de l'APAJH Guyane au niveau locale Georgina JUDICK-PIED.

Un nouveau lieu pour des enfants abandonnées

Un nouvel institut YEPI KAZ géré par l'APAJH de Guyane et qui pourra bientôt accueillir jusqu'à 70 jeunes âgés de 0 à 20 ans dont 40 en internat, en situation de polyhandicap et leur permettra, ainsi qu'à leur famille, une prise en charge et un accompagnement adaptés. Un lieu qui permettra selon M. Jean-Louis GARCIA par cette initiative inédite en Guyane de répondre a une logique d'inclusions « jusqu'à aujourd'hui, un enfant polyhandicapé on l'expédiait en métropole toute seule, ou les parents partaient avec lui, ou il restait à la maison et n'avait aucun accompagnement. On rompt avec cet établissement avec l'abandon des enfants polyhandicapés en Guyane, c'est considérable » a-t-il souligné.

Un lieu de vie en attente de finition...

Un bâtiment qui aura nécessité un investissement de 16 M€ et qui va créer une centaine d'emplois selon l'APAJH financé principalement par le CNSA. Un institut qui avec son hébergement et des soins adaptés à des enfants en situation de polyhandicap offrira IME-Yepi-Kaz-pose de la premiere pierre en presence du Maire 11-03-2013également un cadre d'apprentissage des actes de la vie courante, de surveillance médicale et une découverte du monde extérieur pour que chaque enfant puisse atteindre le maximum d'autonomie. Un bâtiment en cours de finition qui lorsqu'il sera terminé « répond surtout aux urgences », a expliqué M. GARCIA.

Des demandes de prise en charge déjà très nombreuse selon Jean-Louis GARCIA pour lequel la création d'un autre projet sur l'ouest de la Guyane pourrait rapidement devenir indispensable. « On ne connaît pas tous les enfants polyhandicapés. La Guyane a des zones difficilement accessibles et le handicap est encore honteux. Donc des familles le cachent. Le fait que l'établissement existe ça va créer des sorties, des connaissances », aura-t-il précisé.

L'APAJH Guyane qui avait déjà auparavant mené un projet expérimental de SSAD (Service de Soins et d'Aide à Domicile) destinée à 35 enfants en situation de polyhandicap offrant des soins individualisés et spécialisés. Des enfants qui peuvent notamment compter sur la présence d'un psychologue, le SSAD de l'Île de Cayenne leur propose une aide médicale, éducative, sociale et thérapeutique.

Ce nouveau dispositif inauguré répond à une demande importante en Guyane puisque le nombre de jeunes en situation de polyhandicap est estimé à 150 en Guyane selon l'APAJH.

Un forum sur le thème de l'accessibilité universelle aux soins

Une inauguration qui avait été la veille le 22 janvier, l'occasion pour le Président de la Fédération des APAJH poursuivre la réflexion autour de l'accessibilité universelle et aborder le thème de l'accès aux soins des personnes en situation de handicap, lors d'un forum. Jean-Louis GARCIA qui a ainsi pu échanger avec les parents, professionnels et amis. Une rencontre qui sera terminée par la signature entre l'APAJH Guyane et la Charte Romain Jacob marquant ainsi son engagement à promouvoir une meilleure prise en charge des personnes en situation de handicap, à former le personnel soignant et à accompagner les aidants.

La Rédaction/Avec l'AFP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir