Contenu principal

Message d'alerte

Les membres du Comite Regional Action Logement Occitanie Si l’écoute des partenaires sociaux n’aura pas été semble-t-il une habitude du gouvernement à l’exception de celle lancée pour la réforme PEEC (1 % logement) réalisé à la demande des partenaires sociaux (salariés et patronat) en 2015, Action Logement voté en Mai 2016, prend donc le relais à partir du 1er janvier 2017 et qui a commencé depuis quelques semaines a mettre en place les CRAL (comité régional Action Logement) a l’instar de celui du Centre Val de Loire installé, le 2 septembre, à Orléans ou de celui de la région Occitanie le 26 septembre dernier. Un comité régional qui à élus Frédéric CARRE, Président de la fédération des travaux publics de la Haute-Garonne a sa présidence, en présence de Jean-Baptiste DOLCI, et Bernard ARBOUET, respectivement vice-président et directeur général du Comité national d’Action Logement.

Une élection qui aura été suivi d’un forum auquel auront participé plusieurs personnalités locales comme l’ancienne ministre du Logement, Sylvia PINEL, devenues première vice-présidente du conseil régional d'Occitanie en charge de Forum de lancement et presentation Action Logement en Occitaniel'Aménagement du territoire qui aura souligné elle-même l’importance d’une politique afin de « favoriser l'accès au logement, notamment des salariés du secteur privé », qui est « l'une des clefs de l'attractivité des entreprises et de l'insertion professionnelle des jeunes ». Une nécessité sur lequel reviendra également aussi l’adjoint au Maire de Toulouse en charge notamment du Logement, Franck BIASOTTO, que nous avons interrogé (Web.Tv), la métropole Toulousaine qui compte parmi les plus attractives de France, avant de revenir sur les questions du handicap avec Jean-Baptiste DOLCI et Frédéric CARRE.

Graphique Comprendre action logementUn objectif celui de « doublé la capacité de logement en cinq ans »...
Lors de la conférence de presse le vice-président du Comité national, Jean-Baptiste DOLCI, et du nouveau président du CRAL Occitanie Frédéric CARRE, qui aura rappelé les principaux objectifs de ce mandat qui sera à la fois d’être un « acteur très important de l’aménagement du territoire qu’il s’agisse des zones tendues, mais aussi en milieu rural », en favorisant l’accès au logement qui reste « une clé pour l’emploi notamment pour les jeunes, ou pour les personnes fragiles, afin de soutenir leur insertion dans le marché du travail ».

Des salariés qui parfois « et notamment les plus petites (PME-PMI) avaient tendance a peut ou ne pas connaître nos actions, cette reforme nous permettre de mieux les atteindre » précise le vice-président Action Logement, Jean-Baptiste DOLCI. Un financement dont ce 1 % logement, sera un acteur majeur dans le nouveau « programme de rénovation urbaine qui sera mis en œuvre sera lui financé a hauteur de 93 % par le comité ». L’autre objectif va-t-il insisté sera « de multiplier par deux le nombre de logements livrés dans les 5 ans à venir en passant de 35.000 unités/an à 70.000 ».

Quel politique d’accès pour les travailleurs handicapés... ?
Alors que la politique de logement évolue et devient une question essentielle de société, représentant souvent le premier élément de l’inclusion, les personnes handicapées en général tous comme les salariés en situation de handicap se trouvent encore face à de nombreux problèmes pour accéder à un poste notamment quant celui-ci nécessite un changement de territoire. Une question peu prise en compte par les syndicats et pourtant qui nécessite des réponses et des actions précises notamment en matière d’accessibilité quelques soient le handicap. Un handicap ou les maladies qui peuvent aussi frapper à la suite d’un accident de travail un salarié.

Une question dont les « partenaires sociaux ont pris conscience à travers des intérêts communs, de ces problèmes aura précisé Frédéric CARRE, « un sujet qui concerne aussi bien les jeunes, les personnes handicapées, le chômeur, les retraités ou encore les familles monoparentales, qui nous oblige à réfléchir ». Avant de reconnaître qui si la réforme de 2005 a pris de nombreux retards comme dans ce domaine, notre objectif par cette réforme « et de faire attention à toutes ces questions essentielles ». Le nouveau président qui ne répondra pas en revanche a notre question sur l’absence de représentant d’association ou de personnes handicapées, qui pourrait permettre d’éviter de nombreuse erreur dans ces questions, indiquant simplement que cette « notion devra être étudiée...»

Des logements sociaux aujourd’hui a Toulouse ou dans sa métropole sont encore largement insuffisants en nombre et qui ne respecte pas les normes ou parfois a l’origine d’erreur importante. À titre d’exemple l’un des partenaires Action Logement la Société Promologis, n’hésite pas a laissé pendant quatre mois des personnes en situation de handicap au troisième et quatrièmes étages sans ascenseur, ou encore faire attendre pendant cinq ans l’un de ses locataires pour l’aménagement d’une douche accessible....

C’est quoi le Comité régional Action Logement ?
Le President du comite regional d action logement et les membres du bureauCréée en 1953, cette loi va instaurer une participation obligatoire, qui représente aujourd’hui d'une contribution équivalente à 0,45 % de la masse salariale brute pour les employeurs des entreprises de plus de 20 salariés. Un dispositif appelé couramment 1 % Logement et géré à part égale par le patronat et les syndicats de salariés. Des ressources qui jusqu’au vote de la loi en mai 2016 était collecté par 20 comités interprofessionnels du logement (CIL) et qui en 2015 ont représenté 4.1Mds € dont 1.7 Mds€ des entreprises, le reste provenant des prêts consentis aux ménages et aux bailleurs, ainsi que de prêts à la Caisse des Dépôts & consignations.
Les dépenses allouées auront elle été destinées pour un peu plus 1,4Mds€ à la construction et à la réhabilitation de logements, 1,2 Mds€ à la rénovation urbaine des quartiers et 842 M€ pour l’action aide et solution pour les salariés.

Un parc régional en Occitanie, appartenant aux filiales immobilières d'Action Logement qui s'élève aujourd’hui à 40.236 logements et qui en fait de lui le premier dans ce secteur. En 2015, les différentes filiales d'Action Logement ont produit 1.834 logements et mis en chantier 1.514 unités en Occitanie pour un investissement global de 68 M€. Un « volume qui restera sensiblement identique en 2016 », précise Fabien SERIEYS, Directeur général du Cral Occitanie

Les CRAL qui sont donc le fruit de cette reforme voté en mai 2016, qui réuni au sein d’une gouvernance paritaire nationale « Action Logement » qui prendra ces fonctions officiellement à compter du 1er janvier 2017. Une organisation qui a d’ailleurs été présentée lors du congrès de l'union sociale de l'habitat (USH) ce 27 septembre 2016.

Manuel VALLS annonce le versement d’un milliard euros
Le premier ministre a l’occasion congrès annuel de l’Union sociale pour l’habitat qui se tenait à Nantes auquel se trouvé le nouveau Comité Action Logement. Présentant le bilan des réformes « pour conforter et moderniser le modèle du logement social en France ». Manuel VALLS qui a également annoncée l’octroi d’un milliard d’euros supplémentaire des montants des prêts en faveur de la construction et de la réhabilitation des logements sociaux via la Caisse des Dépôts pour atteindre 3Mds € disponible, d’ici à la fin 2016. « De nombreux bailleurs seront soutenus massivement, territoire par territoire, grâce à aux prêts de haut bilan », a-t-il déclaré.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Pour information deux brochures information a votre disposition : L'une destinée au locataire si Vous avez un nouvel emploi et besoin logement découvrez visale le nouveau service de cautionnement gratuit. Lautre destinée au propriétaire : Louez votre bien en toute sérénité avec Visale, le nouveau service d'Action Logement de sécurisation des loyers du parc privé.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir