Contenu principal

Message d'alerte

Un non voyant marchant dans un ruePrévue à l'origine pour janvier 2015, la mise en œuvre des recommandations concernant la mise en conformité des transports et des établissements recevant du public, a désormais reporté de 3 à 10 ans pour la SNCF. Une décision critiqué par les personnes en situation de handicap et le monde associatif. Forte de plus de 125 ans d'expérience, l'Association Valentin Haüy se mobilise particulièrement autour de l'accessibilité.

Un sujet qui sera au cœur de l'actualité avec un nouveau gouvernemnt et Premier ministre, notamment durant les mois à venir, notamment à l'occasion des ordonnances et Agendas d'Accessibilité Programmée (Ad'Ap) qui seront rendus publics en juillet par le Gouvernement.

Une annonce que l'A.V.H dont l'objectif d'aider les aveugles et les malvoyants à mener une vie autonome,. souhaite anticiper dès maintenant en faisant bénéficier les différents opérateurs des filières des services au public (urbanisme, transport, immobilier, numérique...) de son expertise. A cet effet, elle publiera en juin des fiches pédagogiques ayant pour but de faciliter la mise en place d'équipements destinés à faciliter la vie des personnes handicapées.

Le 14 mai prochain les trophées de l'accessibilité dont l'association est partenaire et qui récompensent des projets répondant à différents critères d'accessibilité sera l'occasion pour celle de rappeler ce message en présence de la ministre.

Des recommandations pour garantir l'accessibilité a tous...

L'accessibilité priorités de l'Association Valentin Haüy (AVH) à ce titre, elle met en œuvre une réflexion approfondie quant aux dispositions à prendre pour anticiper le report des échéances d'application de la loi handicap de 2005.

Valentin Haüy souhaite annoncer qu'elle publiera prochainement plusieurs recommandations en vue de garantir la bonne réalisation des aménagements pour le handicap visuel, notamment grâce aux nouvelles technologies, mais également afin d'éviter la

Bande podotactiles à Yokohama au Japon répétition de tels retards. Les axes de développement étudiés concernent les Ad'AP, la voirie, les transports, le cadre bâti et l'accessibilité numérique.

Les Ad'AP : Agendas d'Accessibilité Programmée

L'AVH insiste sur le fait que les Ad'AP doivent constituer un processus irréversible pour engager la société française à se rendre accessible. La majorité des aménagements à prévoir dans ce cadre ne touchant pas au gros œuvre, les freins concernent plus souvent une méconnaissance des dispositifs à mettre en place qu'une difficulté financière. En conséquence, la programmation d'accessibilité ne doit pas dépasser 3 ans pour le handicap visuel.

La représentativité des associations doit être incontournable (notamment les associations représentant les handicaps énoncés dans l'article 41 de la loi de février 2005) dans les différentes commissions CCAPH et CCDSA. Les associations doivent être dotées de véritables moyens d'intervention.

L'AVH demande un suivi régulier des travaux prévus dans les Ad'AP par des organismes indépendants. Le dispositif de sanctions administratives, pénales et financières doit, quant à lui, être révisé.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir