Contenu principal

Message d'alerte

Des bénévoles de l'association Blouse roseCréée en 1944 par marguerite Perrin, partait d'un constat simple : pour retrouver la vie, il faut être actif ! L'écoute et la présence, mais surtout l'animation peuvent favoriser la guérison. 70 plus tard les Blouses Roses célébrons partout en France du 12 au 18 mai. L'association qui a pour objectif l'aide de 700 000 bénéficiaires en 2013 et le soutien de plus de 4300 bénévoles et 76 comités et dont les deux parrains sont l'humoriste Yves LECOQ et la journaliste Yolaine De la BIGNE,

Des hommes et des femmes mobiliser dans les hôpitaux et maisons de retraites pour lutter contre la solitude des petits et grands. Les bénévoles proposent un accompagnement et un soutien à travers diverses activités ludiques, créatives ou artistiques. Des bénévoles formés par des professionnels afin de proposer le meilleur aux bénéficiaires.

En fonction des besoins des institutions, elles proposent présence et écoute, mais aussi animations artistiques, créatives ou ludiques. Loin d'entraver la bonne marche de l'institution ou de faire doublon avec le projet d'animation, ces bénévoles expérimentés veillent à ne jamais s'imposer dans les services.

L'association présente aujourd'hui dans 250 villes et 546 établissements hospitaliers. Chaque année depuis 10 ans, environ 900 bénévoles sont recrutés avec une augmentation de 32 % en 6 ans et l'association ne cesse de se développer en ouvrant en moyenne 3 nouveaux comités par an.

Un anniversaire pour lequel plusieurs manifestation partout en France auront lieux comme a Paris qui sera l'occasion d'une grande marche rose de l'hôpital NECKER à la Place JoffreAffiche 70e anniversaire des Blouses Roses auquel plusieurs sur la Place emblématique pour des animations et des échanges avec les bénévoles. Une journée qui terminera par un concert de Gospel.

Pour Avelines MARQUES « les Blouses roses ont su conquérir les soignants, devenus leurs meilleurs ambassadeurs. » Ainsi, « On agit en complémentarité avec le personnel. Ils aimeraient bien faire ce que nous faisons, mais ils n'en ont pas le temps. On est là pour ça», explique Gisèle HAZOTTE, présidente de l'association au site espaceinfirmier.fr . «On fait partie intégrante du plan d'animation des équipes. D'autant plus dans les maisons de retraite, où les intervenants sont moins nombreux. »

« Pour les maux du corps, il y a les blouses blanches. Pour les maux de l'âme, il y a les Blouses roses. En maison de retraite ou à l'hôpital, Les Blouses roses agissent en partenariat étroit avec les équipes des établissements pour améliorer la qualité de la vie de leurs résidents. » Conclut Gisèle HAZOTTE.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir