Contenu principal

Message d'alerte

Assemblee general de l APPASCréée officiellement le 2 septembre 2013, l'association pour la promotion de l'accompagnement sexuel (APPAS) vient d'organiser sa première assemblée générale, à Strasbourg. L'occasion pour son président Marcel NUSS et son conseil d'administration de présenté la feuille de route des prochaines actions comme celle organisait en début d'année la première formation à l'accompagnement à la vie sensuelle et/ou sexuelle des personnes en situation de dépendance en France.

Sexe et handicap, un sujet tabou !

En situation de handicap moteur, de polyhandicap, de handicap mental, la sexualité est-elle possible ? Une situation qui manifestement tabou comme si le handicap provoquait une forme d'interdiction a l'amour. Un droit que certains estiment pourtant légitime y comprit s'il faut pour cela rémunérer un tiers. Un choix que la France considère toujours l'usage comme de la prostitution. Une pratique que la loi interdit depuis l'adoption le 4 décembre 2013 sur la pénalisation des clients des travailleurs et travailleuses sexuels, mais pourtant pratiqués dans d'autres pays comme la Suisse.

Une position qui place l'association l'APPAS en position de proxénétisme, et qui n'a pourtant pas hésité a organisé la première formation à l'accompagnement à la vie sensuelle et/ou sexuelle des personnes en situation de dépendance en France. Quelques jours avant la diffusion prévus le 18 mars prochain du film « Indésirable » (v.article) ou encore de celle de l'émission sur M6 d'une série documentaire « Mon Partenaire particulier ». Des jeunes en situation de handicap qui recherche l'amour dans leurs vies le 1er avril 2015.

Accompagner les personnes en situation de dépendance...

Lors de cette assemblée générale, le Conseil d'Administration de l'APPAS a présenté à ses adhérents la feuille de route des prochaines actions de l'association militante. Son président, Marcel Nuss, qui soulignera a cette occasion, le chemin parcouru depuis la création de l'association. « Aujourd'hui, nous sommes plus que jamais déterminés à continuer de mener des actions concrètes en faveur de l'accompagnement à la vie affective, sensuelle et/ou sexuelle des personnes en situation de dépendance, souffrant d'isolement et de misère affectifs et sexuels. C'est le sens de mon engagement dans cette association que je souhaite continuer de voir se développer, grâce à tous les acteurs qu'elle mobilise, partout en France. »

Un sentiment partagé Fabrice Flageul, Masso relaxologue, adhérant à l'association et stagiaire de la première formation à destination des accompagnants pour qui cette dernière est le prolongement de mon activité professionnelle. « Elle est consacrée au bien-être de l'individu et fondée sur une approche d'accompagnement psychosensoriel. Je souhaite étendre mon activité aux personnes en situation de dépendance, mais non sans être en mesure de les accompagner de façon adaptée. Je participerai au deuxième module organisé par l'APPAS en octobre, et qui prolongera la première formation reçue en mars dernier, délivré par des professionnels issus de milieux variés, directement confrontés à ces problématiques ».

Des nouvelles actions, des nouveaux projets...

Depuis sa création celle a réalisé sur le terrain une approche et des formations en faveur de professionnels du médico-social, ou encore l'organisation de groupes de paroles et des partenariats avec deshandicap-et-sexualite-assitance associations européennes. 2015 marquera le prolongement des engagements et valeurs de l'association à travers l'organisation d'événements et la conduite de projets partout en France. Parmi eux notamment l'organisation de deux autres formations en juin 2015 et mars 2016. Ainsi que l'organisation de colloque dont le prochain aura lieu le 24 avril dans le Lot-et-Garonne, sur le thème de la vie affective, sensuelle et sexuelle.

Un programme éducatif pour lequel les parents ne seront pas oubliés courant 2015. Autre projet en partenariat avec les professionnels de terrain, l'APPAS souhaitent mener une étude portant sur l'accompagnement à la vie affective dans les Maisons d'Accueil Spécialisé (MAS) d'Alsace et de Franche-Comté. À l'issue de celle-ci, l'APPAS réalisera un guide de « bonnes pratiques » à destination des professionnels de santé du social et du médico-social.

Continuer de mobiliser sur l'ensemble du territoire

En 2015, l'association devra également continuer de répondre à un enjeu crucial de recrutement de professionnels référents sur l'ensemble du territoire. À ce jour, l'APPAS est présente dans quinze régions1), via autant de référents locaux. L'association, via sa coordinatrice et contact privilégié des référents locaux, continue de rechercher activement de nouvelles personnes prêtes à la représenter dans les régions non couvertes et notamment la région parisienne.

Stéphane LAGOUTIÉRE

1) Alsace, Vosges, Bourgogne, Pays-de-Loire, Champagne-Ardenne, Bretagne, Rhône-Alpes, Franche-Comté, Territoire de Belfort, Normandie, PACA, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Languedoc-Roussillon, Landes

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir