Contenu principal

Message d'alerte

 

Elus et_responsable_politique_congres_Unapei_a_ToulouseCommencé hier, le 55é congrès de l'UNAPEI, avec une première journée dédiée aux événement sportif et des manifestations culturelles, avant d'être reçu au Capitole par Christophe ALVES adjoint au Maire en charge du handicap. Cette seconde journée aura été consacrée dans l'après-midi aux discours des représentants poliitique et de Ségolène NEUVILLE, la Secrétaire d'État en charge du handicap, parfois sifflé dans son intervention a plusieurs reprise.

Une intervention des politiques dont ont aura pu regretter l'absence du Président du conseil départemental, Georges MERIC, représenté par Alain GABRIELLI, ainsi que de son homologue de la région, Martin MALVY, représenté par le président de la commission solidarité, discrimination, handicap et santé, Michel BOUSSATON.. Un congrès qui se terminera demain avec des ateliers et tables rondes et de la présentation des lauréats des Victoires de l'accessibilité en début d'après-midi en présence notamment du défenseur des droits, Jacques TOUBON.

Des élus et la Scretaire d'Etat qui auront pris par peu avant leurs interventions, a une visites des standes des différentes partenaires et associations présentes a l'occasion de ce 55e congrès. Ségolène NEUVILLE qui aura notamment discuté longuement avec avec l'association "Nous aussi".

Christel PRADO qui aura pris la parole juste avant la Secrétaire d'État, lui rappelé avec fermeté la situation et l'isolement dans lequel se trouve encore les personnes de handicap mental et leurs familles Visite des Standes Segolene NEUVILLE et elus LocauxRenouvellement après le Congrès de Nantes en 2014, les préoccupations et la révolte des familles face à l'interminable attente pour obtenir une réponse à leurs besoins. Des interrogations et des demandes que vous pouvez entendre dans l'intégralité dans la vidéo.

« Je suis venu aujourd'hui pour vous parler de résultats et d'actions en cours »

Face à ces inquiétudes, la Secrétaire d'État qui aura préféré répondre politiquement a la Présidente de l'Unapei, Christel PRADO, dans un discours déjà tenu en 2014. Ce bornant à rappeler les actions du gouvernement, « il reste toujours à faire et la tâche importante qui reste à mener doit toujours enseigner l'humilité à ceux, responsables des politiques publiques ou associations, qui sont en position de répondre aux besoins et attentes ». Saluant la force et le travail des Adapei et son désir dans le cadre de son action nationale et locale de vouloir faire « vivre cette exigence partagée de l'accessibilité universelle. Elle constitue un vecteur important des premiers résultats et des changements en cours ».

Des propos que Mme NEUVILLE aura tenus face a la représente du collectif interassociatif pour une France accessible, Odile MAURIN lui tournant le dos. Une ministre qui n'aura eu de cesse dans ce domaine de refuser toutes critiques, exposant les améliorations sur l'accessibilité numérique avec l'adoption des normes RGAA, ou encore des transports, mais qui n'aura a aucun moment pointé le doigt sur l'absence de l'accessibilité dans ce domaine relative aux déficients mentaux.

« Oui, les premiers résultats sont là et nous ne comptons pas nous arrêter là. Je suis déterminée... même si les obstacles nombreux, mais jamais insurmontables » affirmera la ministre, et dira comprendre les « incompréhensions légitimes qu'il convient de lever par l'écoute et la concertation ». Un sentiment de concertation que les parents et les représentants n'auront pas partagé avec la ministre.

Revenant lors de son discours sur la scolarisation, de l'accès et le maintien dans l'emploi ordinaire ou encore dans les ESAT. L'inclusion concrète, c'est aussi vivre chez soi, mais avec les services et les accompagnements nécessaires, affirmant que « Début 2016, un plan d'actions en faveur du développement des formules d'habitat regroupé avec services sera proposé ».

Ségolène NEUVILLE qui sera revenue largement sur la mise en place dès octobres avec les territoires volontaires, mise en œuvre de la feuille de route du projet « une réponse accompagnée pour tous » soulignant que celle-ci ne sera pas une expérimentation, mais d'un « changement complet et profond de nos organisations ». La ministre qui après une présentation du bilan concernant les places, et l'exil forcé des Français en Belgique soulignant avoir prit l'engagement avec le ministre wallon que « plus aucun départ en Belgique ne soit fait faute de solution en France ». La ministre aura tenu a conclure sur les que beaucoup d'associations estime comme des mesurettes préférant terminer son discours avec proverbe africain, « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ».

Un accueil place du Capitole et a la salle des illustres

La veille le 4 juin, la Place du capitole avait accueilli dans le cadre de ce congrès, une journée pour lequel Toulouse aura donc mis les petits plats dans les grands pour le handicap mental dont le dernier congrès Christel PRADO a la Mairie de Toulouse dans la Salle des Illustresaccueilli a Toulouse remontait a 1998. Une journée ou plusieurs personnes valide ou non ont put réaliser des échanges sportifs dans le cadre sport adapté dont la fédération rassemble plus de 45 000 adhérents en France en présence également de nombreux partenaires. Jacques BREDA, speaker du Stade toulousain et du TFC, qui aura été lui en charge de l'animation.

Mur d'escalade, boxe éducative, judo, badminton, parcours de relais, rugby, basket, tir à la sarbacane et à la carabine laser, lancer d'adresse « frisbee », flash Mob aux couleurs de la Région Midi-Pyrénées. Des Toulousains qui auront pu également faire sur place, un test sport santé.

Du côté de l'espace des diversités, le programme est tout autant chargé. De nombreux ateliers, spectacles et une exposition seront organisés, le tout orchestré par des personnes en situation de handicap. Le Maire de Toulouse et Président de la Métropole, Jean-Luc MOUDENC, aura pris lui parole remerciant les participants et les bénévoles des ADAPEI et l'UNAPEI pour sa présence dans la ville rose. Des Toulousains venus nombreux partager et porter un même message « L'inclusion des personnes en situation de handicap est l'affaire de tous ».

Une journée conclue par l'accueil dans la salle des illustres des congressistes par l'adjoint au Maire en charge du Handicap, Christophe ALVES, qui lors de son intervention il aura insisté sur l'importance du handicap au cœur des projets social et sociétaux, revenant sur les nombreuses opérations réalisées par la ville en matière culturelle, de l'emploi ou de l'accessibilité ou le sport avec les récentes journées handisport en mai dernier, mais aussi du logement avec la création en février dernier. Concluant sur un appel a l'acception de la différence.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir