Contenu principal

Message d'alerte

Remise medailles en presence de la prefete du Maine et Loire Beatrice ABOLLIVIERLe 21 janvier 2016, en présence d’élus et des pouvoirs locaux, la Fondation AMIPI-Bernard VENDRE célèbre son cinquantenaire dans son usine de Beaucouzé et va remettre à cette occasion, les Médailles de l’Insertion à 3 opérateurs qui ont trouvé un CDI entre 2014 et 2015, grâce aux apprentissages dispensés par la Fondation. Renault, qui a confié depuis 2012 au site de Beaucouzé la fabrication de câblage du Renault Traffic et fournit ainsi de l'activité pour une quarantaine de postes est partie prenante de ces insertions. Les entreprises Leroy Merlin, Brossier-Saderne et Castel, qui ont embauché ces opérateurs, sont également impliquées dans cette réussite.

Depuis 2009, cette alliance à trois entre la Fondation, les industriels du secteur automobile et les entreprises du Maine-et-Loire a permis 17 insertions, 30 nouvelles embauches sont envisagées d'ici 2020 sur le site de Beaucouzé.

Sept usines…et six cent employés en situation de handicap

Depuis 50 ans, la Fondation permet à des personnes en situation de handicap cognitif de progresser via le travail manuel et de trouver leur place en entreprise. Elle dispose de 7 usines en régions Pays de Loire et Centre-Val de Loire, et emploie 700 personnes (dont 600 en situation de handicap). Ces sites sont spécialisés dans la production de câblage destiné à l’industrie automobile, et fournissent les principaux constructeurs et équipementiers.

En 2005, la Fondation est reconnue d'utilité publique. Depuis 2009, la Fondation a permis à 70 opérateurs d'obtenir un CDI dans le secteur ordinaire, générant une non dépense sociale estimée à 16,5 M€. Elle initie en 2016 deux projets d'avenir pour 2018 et 2019, à savoir la construction d'une nouvelle usine pilote à Nantes et un partenariat de Recherche-action avec le GRENE (Groupe de Recherche en Neurosciences Éducatives), basé à Angers.

« On estime en France à 600 000 le nombre de personnes en situation de handicap, en capacité de travailler mais privées d’emploi. Depuis 50 ans, la Fondation AMIPI – Bernard Vendre s’engage à former des personnes déficientes intellectuelles par l’activité de câblage en usine pour leur permettre d’acquérir des apprentissages et de développer des compétences et capacités nécessaires pour s’insérer dans un travail en milieu ordinaire », explique Béatrice de GOURCUFF, Directeur de la Fondation en charge de la communication des stratégies.

L’inclusion quelques soit le handicap…

La Fondation met en oeuvre une pédagogie fondée sur le développement neuronal par le travail manuel, qui a fait l’objet de validations scientifiques dans le cadre de partenariats avec le CNRS. Dès 1985, l’activité de câblage a été identifiée comme un support d’apprentissage adapté aux besoins des publics accueillis par la Fondation. Elle permet aux opérateurs de progresser sur le plan cognitif (dextérité, coordination complexe, mémoire visuelle...) et de développer des savoir-être professionnels en vue de leur insertion.

Fournisseur de rang 1 de l'industrie automobile, AMIPI-Bernard Vendre produit et commercialise chaque année 6,5 millions de faisceaux électriques principalement pour le secteur automobile. Elle respecte les plus hauts standards de qualité industrielle : certification ISO 9001 et ISO/TS 16949, et réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 28 M€ pour une activité confiée de 500 000 heures/an sur l’ensemble de ses établissements.

Par le dispositif 1,2,3 Insertion, la Fondation accompagne le projet professionnel des opérateurs ainsi que les entreprises susceptibles de les accueillir en 3 étapes : Stage, Mise à disposition puis CDI. Depuis 2009, 70 CDI en entreprise ordinaire ont été signés, 119 mises à disposition et 331 stages ont été effectués.

Les métiers concernés sont diversifiés : maintenance mécanique, monteur, ajusteur, agent de fabrication, opérateur agroalimentaire, démantèlement, équipe de collecte, agent de déchetterie, magasinier, hôte de caisse, préparateur, agent de restauration, ouvrier, peintre, agent de service. Tout comme les entreprises d’accueil : PSA Peugeot Citroën, Michelin, Décathlon, Areva, Christian Dior, SNCF…

Deux projets d’avenir d’ici 2019 !

« Notre priorité est de stabiliser l’activité industrielle ! Cela signifie 400 à 450 recrutements en 5 ans dont 50% liés à la pyramide des âges et l’insertion en entreprises ordinaires, 50% liés à l’évolution du volume d’activité. La Fondation est ainsi au coeur d'uneVue generale d un des sept ateliers de la Fondation qui permi de faire travailler plus de 1500 personnes cognitives en 50 ans dynamique en faveur de l'emploi des plus fragiles, qui s'appuie en amont sur les commandes de nos clients industriels et en aval sur les partenariats d'insertion que nous menons avec les entreprises de nos territoires », confie Béatrice de GOURCUFF avant de conclure sur les deux projets d’avenir financés par la Fondation.

À propos de la Fondation AMIPI-Bernard Vendre

Dans les années soixante, Maurice Vendre, père d’un enfant atteint de trisomie, ne se satisfait pas des structures éducatives et professionnelles susceptibles de prendre en charge son fils et refuse la ségrégation dont sont victimes à l’époque, dès leur plus jeune âge, les personnes dites « handicapées mentales ». Il est convaincu que, par des apprentissages adaptés, il est possible d’aider ces personnes à développer leurs capacités cérébrales et à progresser dans l’acquisition de compétences.

Il veut que son fils s’insère socialement par l’exercice d’une activité professionnelle en milieu dit normal. C’est le point de départ d’une double aventure scientifique et entrepreneuriale, vécue avec son épouse Maryse Vendre. A partir de 1960, ils mènent ensemble des travaux pédagogiques et scientifiques pour démontrer les capacités d'évolution et d'adaptation de personnes en situation de handicap mental.

De 1960 à 2005, l’Association AMIPI met en application la vision pédagogique de ses fondateurs à travers des IMP (Institut Médico-Pédagogique), des IMPRO (Institut Médico-Professionnel) et des Ateliers Protégés.

En 2015, la FONDATION AMIPI - Bernard VENDRE, emploie dans 7 usines en régions Pays de Loire et Centre plus de 600 personnes en situation de handicap cognitif. Elle a à son actif plus de 1500 insertions réussies en milieu dit ordinaire.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir