Contenu principal

Message d'alerte

Logo convention partenariat cheops et apfL'Association des Paralysés de France (APF) et la Confédération nationale handicap & emploi des organismes de placement spécialisés (CHEOPS) qui regroupe le réseau Cap Emploi ont signé aujourd'hui, mardi 19 juin, une convention-cadre de partenariat. Une signature qui vient concrétiser deux ans de collaboration et qui vise à établir des relations durables entre les deux structures associatives ayant pour enjeu l'emploi des personnes en situation de handicap. Enjeu qu'est l'accès vers l'emploi, à la formation et à la qualification, mais aussi au maintien dans l'emploi.

Un accord qui permet selon l'APF de trouver des réponses aux résultats de l'enquête nationale conduite auprès de 100 établissements APF et CHEOPS réalisés à l'automne dernier. Les deux signataires privilégient deux axes de collaboration qui seront à la fois sur le plan politique et sur le plan technique. Notons tout de même que si cet accord ne peut qu'être bénéfique pour les salariés reconnus travailleurs handicapés l'APF, reste tout de même rempli de contradiction dans la gestion de son personnel.

Le Président Jean-Marie BARBIER qui se réjouit de cette signature « une première en France aucune convention n'avait été signée, à ce jour, entre le réseau des Cap Emploi et une association représentative des personnes en situation de handicap et de leur famille ». Selon l'APF précise le communiqué. Avant d'ajouter que cette convention de partenariat, les deux structures associatives veulent faire avancer l'inclusion des personnes en situation de handicap en favorisant l'accès à l'emploi pour tous. Même si celle-ci sera principalement dirigée vers le handicap moteur que l'association des paralysées de France représente.

Collaboration sur le plan politique

Dans le premier, l'APF et CHEOPS cet accord devraient permettre d'approfondir leurs réflexions communes et partager leurs contributions sur la politique de l'emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi promouvoir, organiser, communiquer et développer seront les maîtres mots de ce premier axe. Promouvoir, en réalisant des solutions adaptées à l'accompagnement des parcours professionnels des personnes à besoins particuliers. Organiser, avec des rencontres à l'échelon politique des deux structures. Mais aussi communiquer toute information et développer les échanges l'occasion d'événements tant sur le plan local, régional que national.

Collaboration sur le plan technique

Le deuxième axe de cette convention étant lui plus technique, les deux signataires souhaitent pouvoir développer une véritable collaboration technique centrée sur l'accompagnement adapté des personnes en situation de handicap moteur dans le champ de l'insertion professionnelle. Auquel s'ajoute notamment la connaissance mutuelle des offres de services de chacun des partenaires, mais aussi le développement des relations entre les représentations et les structures au plan local.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir