Contenu principal

Message d'alerte

Mme CARLOTTI ministre chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, à droite recevant des mains du président de la FNATH Jean-Pierre MONIER la médaille de la fédération en lui expliquant son origine et invitant la ministre a la conservé précieusement sur son bureau. Médaille remise le 22 juin dernier lors de la clôture du congrès ©Stéphane LAGOUTIÉREC'est par un moment d'émotion que ce congrès avait commencé le 20 juin dernier devant la stèle des victimes de l'AZF, après deux de travail et le vote notamment d'une résolution général intitulé « En finir avec l'exclusion des victimes d'accident de la vie ». Ce congrès verra la venu de Mme Arlette CARLOTTI ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion venue répondre aux revendications de l'association. Mais aussi aussi a premiere interwiew exclusive a la chaine WebTv Handi-Info.

Lieu de souvenir et d'hommage aux travailleurs victimes

Le Président de la FNATH a la droite, en présence du vice-président en charge de la solidarité, François SIMON du conseil régional de Midi-Pyrénées et Mme Nicole DÉBAT adjointe au maire de Toulouse en charge des personnes handicapées et qui sera très présentes pendant ses deux jours de présence de la fédération à Toulouse. À la gauche de l’image Arnaud de BROCA Secrétaire Général de la Fédération © Stéphane LAGOUTIÉREEntourée d'une foule de travailleurs, mais aussi de personnalités politiques comme Nicole DEDEBAT adjoint au maire en charge du handicap qui va insister sur l'accessibilité et Pierre SIMON vice-président conseil régional et représentant Martin Malvy qui a l'occasion de cette cérémonie recevra la médaille de la Fédération des mains du Président de la Fédération. Insistant sur la nécessité d'honorer ses salariés qui selon sont « toujours les premières victimes ». Une cérémonie remplie d'émotion avec le témoignage des victimes ou d'un représentant syndical.

Débat, discussion et échange pour plus de 200 représentants

Photo de groupe des nouveaux membres élus par le congrès de la FNATH siégeant au conseil d'administration dans lequel sont aussi présents les membres du bureau. © Stéphane LAGOUTIÉRE Deux jours de discussion parfois animée ou les adhérents auront notamment mis en avant la baisse de cotisations passées de 20 000 nouveaux adhérents par an à 5000, alors que celle-ci reste très présente dans les dossiers juridiques. Mais aussi le manque de communication. Des représentants venu de la France entière qui ont néanmoins voté le rapport d'activité et financier à plus 92% et élisant le nouveau bureau et conseil d'administration. Le Congrès de l'association qui a vu également la réélection de Jean-Pierre MONIER comme président, et du secrétaire général Arnaud de BROCA. Un congrès pour lequel nous interrogé Pierre de Saône et Loire et du Pas-de-Calais et membre du CA à qui nous avons demandé son sentiment sur le déroulement de ce congrès.

Une ministre attentive...

Lors de son intervention, la ministre Marie Arlette CARLOTTI a été interpellé par Arnaud de BROCA sûr de multiples thématiques comme l'accessibilité, l'emploi, les ressources, l'indemnisation des victimes du travail, accès aux soins..., s'appuyant sur une résolution adoptée à l'unanimité par les congressistes. a été interpellé par Arnaud de BROCA sûr de multiples thématiques comme l'accessibilité, l'emploi, les ressources, l'indemnisation des victimes du travail, accès aux soins..., s'appuyant sur une résolution adoptée à l'unanimité par les congressistes. Arnaud de BROCA qui avait peu temps auparavant souligné au lendemain de ces élections « Mettre plus de justice dans la société, cela signifie en premier lieu favoriser la citoyenneté des personnes handicapées par une pleine accessibilité de la Cité ». Posant la question sur l'utilité de la future agence annoncée par François HOLLANDE.

Marie-Arlette CARLOTTI qui après reçu la médaille de la FNATH des mains du président, reviendra sur quelques-uns de ces points et affirmant un intérêt certain pour ces revendications. Celle-ci se gardera de détail à l'exception de trois points concernant la scolarisation des enfants handicapés. L'accès à l'emploi, mais restant évasive sur les solutions, souhaitant vouloir lutter contre la précarité de l'emploi des travailleurs handicapés et renforcé le maintien dans l'emploi. Affirmant que si la FNATH regrettait son absence à la conférence sociale des 9 et 10 juillet prochain, celle-ci serait présente à la réunion préparatoire du 4 juillet prochain à laquelle seront conviées les associations avec les partenaires sociaux.

Concernant le sujet épineux de l'accessibilité, la ministre n'a fait que préciser qu'elle souhaitait disposer d'un diagnostic de la situation et réfléchirait avec les associations aux mesures à prendre. Une solution de bilan dont personne n'a véritablement besoin, il suffit d'analysé celui des 5es assises de l'accessibilité qui ont eu lieu, il y a 15 jours pour comprendre que le bilan est lui catastrophique, avec environ 15 % seulement des bâtiments accessibles. Une situation, qui fait dire que la loi ne sera jamais appliquée pour 2015, reste maintenant à savoir quels sont les moyens qui seront en œuvre pour combler ce retard dans les meilleurs délais.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir