Contenu principal

Message d'alerte

logo-pepRéunis depuis hier, les 250 délégués du mouvement PEP adopteront à l'aube du centenaire de la Fédération Générale des PEP leur nouveau projet associatif, 2012 - 2017. Cet important projet sur cinq ans de transformation sociale vise à améliorer la société pour faciliter l'accès de tous aux droits communs. Des dirigeants et adhérents satisfait pour l'instant de ce qui reste des promesses mais présenté comme des priorités exprimées par le Président de la République en matière de justice, de jeunesse et d'éducation.

Ne souhaitant pas être de simples gestionnaires de l'action publique, les PEP seront leur président pleinement conscients de la responsabilité des missions d'intérêts généraux qu'ils portent, et souhaitent des relations partenariales dynamiques avec les pouvoirs publics. A ce titre, « La réussite éducative, l'égalité des chances et la scolarisation des jeunes en situation de handicap » évoqués dans le message de Madame George PAU-LANGEVIN seront d'importantes pistes de collaboration, insiste le président.

La Fédération Générale des PEP, forte de 96 associations départementales, 23 unions régionales, 800 établissements et services sociaux et médico-sociaux, 110 centres de vacances et 19 000 salariés, s'inscrit dans une démarche affirmée de rénovation, de modernisation et d'ouverture. Les PEP se donnent ainsi les moyens de continuer à défendre les valeurs de solidarité, de laïcité et d'émancipation qui fondent la ligne de leur mouvement.

Coté rentrée prochaine...

Le gouvernement a présenté le 30 mai dernier, les grandes lignes qui devront être précisé avant le début juillet. Des moyens en personnels supplémentaires commenceront à être mis en place dès la rentrée afin d'atténuer les plus graves tensions constatées. Ils seront notamment ciblés sur le premier degré, où 1 000 professeurs des écoles seront recrutés, et sur l'accompagnement des élèves en difficulté. Ils seront renforcés par le recrutement d'autres personnels, en particulier pour accompagner les élèves en situation de handicap. Un point sur lequel le Ministre doit revenir le 4 juillet prochain dans une conférence de presse.

Enfin, de manière à alléger le poids financier de la rentrée pour les familles, dont beaucoup connaissent aujourd'hui des situations de grande difficulté, l'allocation de rentrée scolaire sera revalorisée de 25%. Dès la rentrée prochaine, l'allocation perçue sera portée à 356,20 € pour un enfant de 6 à 10 ans, contre 284,97 € en 2011, à 375,85 € pour un enfant de 11 à 14 ans, contre 300,06 € en 2011, et à 388,87 € pour un enfant de 15 à 18 ans, contre 311,11 € en 2011, soit une augmentation toujours supérieure à 70 €. D'un coût de 372 millions d'euros pour la branche famille, cette augmentation sera financée dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir