Contenu principal

Message d'alerte

Pascal Jacob, président de l'association I=MC², a remis son rapport aujourd'hui Nora BERRA, Secrétaire d'État chargée de la santé qui lui en avait confié la mission, il y a plus d'un an. Un rapport établi en lien avec Marie-Anne MONTCHAMP, secrétaire d'État aux solidarités et à la cohésion sociale. Celui-ci avait comme objectif de définir les Un jeune garcon bénéficiant de l'hospitalisation a domicile une culture qui ne cesse de répandre au coeur des hôpitauxUn jeune garcon bénéficiant de l'hospitalisation a domicile une culture qui ne cesse de répandre au coeur des hôpitauxconditions de l'intervention de l'hospitalisation à domicile dans les établissements médico-sociaux accueillant des enfants et des adultes handicapés.

Intitulé « Pour la personne handicapée : Un parcours de soins sans rupture d'accompagnement l'hospitalisation au domicile social ou médico-social », ce rapport présente des préconisations pour accompagner le développement de l'hospitalisation à domicile (HAD) dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Autorisée en EHPAD depuis le décret du 22 février 2007, l'HAD n'a pu être mise en œuvre pour les personnes handicapées que de manière expérimentale. Le rapport souligne l'importance de généraliser cette pratique afin d'éviter toute rupture dans l'accompagnement des personnes ayant un handicap sévère lors d'une hospitalisation, celle-ci étant trop souvent synonyme pour elles de dégradation de la situation générale de la personne.

Nora Berra et Marie-Anne Montchamp ont salué la qualité du travail fourni en un temps limité et qui a « donné la parole aux personnes handicapées et leurs familles comme à l'ensemble des acteurs du soin, du social et du médico-social » souligne Nora BERRA . Considérant l'intérêt du développement de l'HAD pour renforcer l'accès aux soins des personnes handicapées, les deux secrétaires d'État ont annoncé la parution d'un décret venant l'autoriser et l'encadrer dans les prochaines semaines, mais aussi la poursuite du groupe de travail piloté par Pascal JACOB afin d'élaborer la circulaire d'application et d'évaluer le fonctionnement de l'HAD sur une période entre 12 et 18 mois. Enfin, un dispositif d'accompagnement du déploiement de l'HAD, sous forme de formation action, dans toutes les régions rassemblant les équipes de l'HAD, du médico-social et du secteur hospitalier, sous l'égide des Agences Régionales de Santé devrait voir le jour lui aussi.

« L'HAD va ainsi permettre de préserver la santé et au-delà de la qualité de vie des personnes handicapées » ont tenu à souligner, les deux secrétaires d'État. Nora Berra et Marie-Anne Montchamp se sont également engagées à donner une suite aux propositions du rapport relatif à l'amélioration de l'accès aux soins des personnes touchées par un handicap sévère. Un groupe de travail sera installé à cet effet, dont la présidence sera confiée à une personne handicapée, avec l'appui de Monsieur Jacob.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir