Contenu principal

Message d'alerte

ADAPEI de l'Aisne les centres manque de place !  Jacques Bonneau, administrateur, Bernard Colas, président de l'Udapei 02, et Michel Van Doolaeghe, directeur général.ADAPEI de l'Aisne les centres manque de place ! Jacques Bonneau, administrateur, Bernard Colas, président de l'Udapei 02, et Michel Van Doolaeghe, directeur général.Se sont ainsi plusieurs dizaines de parents, des associations et professionnels qui manifesteront ce jeudi pour criée leurs désespoirs face à une telle situation. Un fait qui n'est pas dû aux nombreux projets depuis trois ans, validé par l'Agence régionale de santé, mais simplement une absence financière de l'État et du Département. 

Une situation qui démontre une fois de plus si besoin en été que la création de 5000 places d'hébergement est loin d'être une promesse réellement tenue dans les faits. « Les financeurs n'ont pas de financement, nous n'avons donc aucune perspective, la situation est bloquée », déplore M. Colas président de l'Association de parents d'enfants, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (APEI) de Château-Thierry.

En concluant « Nous pouvons comprendre que toutes les places manquantes ne puissent être créées et financées tout de suite, mais entre "tout" et "rien" les politiques peuvent prioriser et planifier des projets ».

Des besoins justifiés

Les 423 places manquantes ne sortent pas du chapeau de l'Udapei. « L'hiver dernier, nous avons effectué un vrai travail de recensement par tranche d'âge, type d'établissements, besoins sur les cinq ans à venir », explique M. Colas. Des besoins que l'association avait, semble-t-il fait remonter auprès de l'ARS, du conseil général et du préfet tout comme des demandes de rencontre demandée et cela « face à l'urgence » comme le rappel, le président.

À Château-Thierry où 65 places seraient manquantes, familles et professionnels attendent avec impatience l'ouverture, entre autres, d'un Foyer d'accueil médicalisé (FAM) pour héberger quinze personnes handicapées vieillissantes « qui sont actuellement placées en foyer de vie ou dans leur famille, mais les familles vieillissent aussi ! » « Elles seraient accueillies au premier étage de la maison de retraite Bellevue. Ça pourrait créer 14 emplois, et le coût de fonctionnement est évalué à 1 Md '€ », détaille Michel Van Doolaeghe, le directeur général.

Le projet a été validé le 30 novembre 2009. Il l'est jusqu'à la fin de l'année 2012. S'il n'est pas réalisé d'ici là, l'APEI castelle devra alors remonter un dossier, pour faire une nouvelle demande. Mais les Papillons blancs du sud de l'Aisne n'ont plus le temps d'attendre...

Pour participer à la manifestation, rendez-vous à 8 heures à la gare routière, place du jeu de Paume (près du jardin des Petits-Prés) à Château-Thierry. Retour prévu vers 16 heures. Le transport en, car et le pique-nique sont gratuits Tél. 03.23.69.17.10.

La Rédaction


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir