Contenu principal

Message d'alerte

Un véhicule de l'agence EDF près de Montpellier lors d'une intervention (Archives)La façon dont les services d'EDF décident de couper l'alimentation chez certaines personnes ne lasse de surprendre. Ce mercredi, un infirmier qui intervenait chez une personne handicapée moteur de la cité Paul-Valéry a ainsi constaté qu'elle n'avait plus d'électricité. Une coupure déclenchée pour une créance de 400 € environ, qui a révolté le soignant ainsi qu'une assistante sociale. Leurs démarches pour tenter de faire rétablir l'alimentation n'avaient pas abouti ce jour.

Contacter les services de la direction régionale de EDF Languedoc ont refusé de répondre a tout nos questions affirmant ne pas pouvoir prendre de telle décision même si il considérait cette affaire comme regrettable. Une situation inadmissible pour lequel on peut espérer qu'il ne s'agisse que d'une décision locale, car si telle n'était pas le cas il y aurait alors une incompréhension dans le discours de l'entreprise face a ce quel appel souvent en référence au handicap « son devoir de solidarité »...

Une situation qui montre aussi combien les personnes en situation de handicap continuent à se trouver dans une situation de pauvreté économique avec un revenu qui reste largement en dessous du seuil de pauvreté européen !

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir