Contenu principal

Message d'alerte

Ville de Suresnes capital Francaise du dialogue socialA l'heure où le projet de loi sur le dialogue social a été voté en deuxieme lecture a l'assemblée nationale, l'exemple suresnois attend toujours de faire des émules. Les représentants syndicaux de la ville pointent les « réticences" des élus et des organisations syndicales au niveau national. Pourtant depuis 2009, les habitants ont signé leur propre charte de reconnaissance du parcours syndical.

Une démarche, unique dans le secteur public, Béatrice de Lavalette, adjointe au maire déléguée aux ressources humaines (UDI), et des représentants syndicaux de la ville la présenteront mercredi à la ministre de la Fonction publique, Marylise LEBRANCHU, après l'avoir exposée mi-avril au conseiller social de François HOLLANDE, Michel YAHIEL.

Depuis 2009, l'adjointe au maire de Suresnes, Madame De LAVALETTE propose aux syndicats de la commune de signer leur propre charte de reconnaissance du parcours syndical.

Au tout début, il était difficile de convaincre les intéressés. « On se demandait : pourquoi ils veulent nous former ? Ils veulent nous acheter ? », se souvient Linda LE GRET, alors élue FO. Finalement, son syndicat, la CGT et la CFDT acceptent de négocier la charte.

Une ville qui au-dela de ces qaulités de dialogue sociale ne lui auront pas encore permis d'atteindre le taux de 6 % de travailleurs handicapés, au dernier chiffre déclaré auprès du FIPHFP, celui-ci était de 4,62%. Un score qui reste a noté en dessous de la moyenne des collectivités territoriale qui en 2013 ét de 5.63 % et en dessous de la moyenne des trois fonction publique qui et de 4,64%. Alors le dialogue sociale devrait peut être s'etendre avec les syndicats vers la responsabilité sociale. Des syndicats qui il vrai n'ont que tres peu tendance malgrès la présence d'une mission d'un relle travail de protection des travailleurs handicapées. Une tendance que reflete largements les salariées tant le secteur privé que public.

Six ans après, plus un jour de grève

Il s'agissait simplement de consulter systématiquement les représentants des agents municipaux, les former grâce à des accords avec Sciences Po Paris, l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) et l'Organisation internationale du travail (OIT), et leur permettre de reprendre sans difficulté leur activité professionnelle après leur mandat.

Six ans après, la municipalité avance des résultats: plus un seul jour de grève, même lors de la négociation tendue des nouveaux rythmes scolaires. Sa médiathèque ouvre le dimanche. Un plan contre l'absentéisme et un régime indemnitaire au mérite ont été mis en place.

Aux élections professionnelles, Suresnes a enregistré un taux de participation supérieur à neuf points par rapport à la moyenne nationale

Mais, attention, les accords signés depuis 2009 sont des « compromis sans compromission », assurent les représentants syndicaux. « Quand ça concerne les agents, on est intraitables. On n'a pas les mains liées », insiste M. ZAMOUN.

Ces derniers semblent y trouver leur compte : aux élections professionnelles de la fonction publique fin 2014, Suresnes a enregistré un taux de participation supérieur de neuf points à la moyenne nationale et en hausse de onze points par rapport au vote de 2008.

Les trois syndicats ont gagné de nouveaux adhérents

Les trois syndicats ont aussi gagné des adhérents et candidats aux responsabilités, notamment des cadres, jusque-là peu impliqués. Franck BOURGI, webmaster, s'est engagé auprès de la CFDT après avoir suivi, grâce à la charte, une formation sur la « culture économique et sociale » à Sciences Po. 

« Je savais que les syndicats avaient un rôle important mais je regardais ça de loin », dit-il. « Ça m'a permis de découvrir une forme d'action sociale utile au quotidien. » Suresnes a ainsi montré. Les autres communes de Frnce pourront prendre exemple sur la ville des Hauts-de-Seine pour faire aussi bien qu'eux en matière de dialogue social. Un effort reste a fournir par tous sans exception celui avec avec les salariés en situation de handicap. Une tendance qu'exprime les salariées tant dans le secteur privé que public.

La Rédaction/Avec AFP

.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir