Contenu principal

Message d'alerte

dessin avec des personnages allongé au bord de la mer en forme de chèque vacancesEncore peu nombreuse à partir chaque année en vacances, les personnes déficientes mentales et leurs familles ne pourraient pas partir en vacances sans l'aide financière de l'Agence Nationale pour les chèques-vacances (ANCV). Un partenariat avec l'UNAPEI depuis 2009 aura permis à plus de 6 300 personnes d'en bénéficier, avec pour 2012 une progression de + 25% par rapport à 2011 et un montant total de 25 M€

Pour l'UNAPEI, « Ce partenariat doit en inspirer d'autres ! Le droit aux vacances n'est pas un luxe, mais un lien social essentiel source d'enrichissement personnel pour tout un chacun. Et d'autant plus indispensable pour les personnes handicapées mentales et leur famille souvent isolée sont en marge de la société. Nous nous félicitons du succès de ce partenariat et souhaitons voir se développer de telles initiatives », a déclaré Christel PRADO, président de l'UNAPEI.

Trop souvent inaccessibles pour les personnes handicapées mentales

L'aide financière de l'ANCV est octroyée sous forme de Chèques-Vacances pour permettre aux personnes handicapées ou à leur famille de concrétiser leurs projets de vacances. Des moments de détente et convivialité demeurent onéreux pour les personnes handicapées qui ont des revenus en dessous du seuil de pauvreté. C'est pourquoi le dispositif élaboré par l'ANCV et l'UNAPEI constitue un réel service solidaire. Il est la réponse concrète au droit aux vacances des personnes handicapées mentales et de leurs familles : une offre qui leur est parfaitement adaptée et répond à leurs principales attentes. Un besoin important pour lequel « L'ANCV a inscrit le handicap au cœur de ses programmes d'aides au départ en vacances. Nous nous sommes fixés comme objectif de favoriser le départ en vacances des personnes en situation de handicap, de faciliter leur accès dans les structures d'accueil. Changer le regard sur le handicap, nous sommes convaincus avec nos partenaires que les vacances y contribuent grandement ! » insiste Dominique KTORZA, directrice des politiques sociales de l'ANCV.

Des Lieux de vacances accessibles

Si le financement reste les soucis essentiels, l'accessibilité pose aussi des interrogations auxquelles il convient pour ces familles de trouver des réponses. Si le label tourisme et handicap en avril 2010 recensé pas moins de 3952 sites labélisés dont seulement 17 % soit 678 avaient les quatre familles de label. Concernant le handicap mental moins d'un quart d'entre l'est aussi pour la déficience mentale. Une situation due notamment au fait d'une prise de conscience tardive de la réalité de la demande est droit pourtant reconnu pour les autres déficiences.

Précisions et rappelons pour ceux qui ne le sauraient pas que l'on attend par accessibilité à destination des personnes en situation de handicap mental, celle-ci éprouve des difficultés à se situer dans l'espace et dans le temps. Cela nécessite une compensation adaptée qui est essentiellement une aide humaine à laquelle peut s'ajouter une aide technique. Il importe de souligner que la personne illettrée ou analphabète ou ne maîtrisant pas la langue du pays, les enfants, certaines personnes âgées, auront le même mode de fonctionnement que la personne ayant des difficultés de compréhension et de communication; c'est-à-dire qu'elles seront à la recherche d'informations visuelles et sonores simplifiées.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir