Contenu principal

Message d'alerte

Système de Prothèse Rétinienne Argus IIAnnoncé il y a quelques semaines par le gouvernement, la prothèse rétinienne Argus II, "rétine artificielle" destinée à compenser partiellement chez certains patients la perte de vision liée à une dégénérescence de la rétine pigmentaire, une maladie génétique et dégénérative qui touche 20 000 à 40 000 personnes en France. Un remboursement désormais intégralement remboursée par la Sécurité sociale, selon un arrêté publié le 14 août 2014 au Journal Officiel.

C’est l’annonce qu’a fait officiellement, Marisol TOURAINE, le 14 août 2014 dans un communiqué. Un montant de prise en charge qui sera lui à 95 897 € par patient, précise cet arrêté du ministère des Affaires sociales et de la Santé. Cette prise en charge intervient dans le cadre du "forfait innovation", qui vise à "encourager le développement et accélérer l'accès à des technologies particulièrement innovantes dans les champs de la santé", a précisé le ministère dans un communiqué. "Les coûts du dispositif médical, de l'acte de pose et de l'hospitalisation seront ainsi intégralement couverts".

Développée par la société américaine Second Sight, la prothèse épirétinienne Argus II permettrons selon des critères validés par la Haute Autorité de Santé, bénéficier gratuitement de de ce dispositif médical sur une période maximale de cinq ans", ajoute le communiqué. L'arrêté précisant que le nombre total de patients susceptibles de bénéficier de cette prise en charge "est fixé à 36".

Trois CHU pour sa mise en œuvre…

Trois établissements hospitaliers pourront proposer Argus II dans le cadre du « forfait innovation » : le Centre hospitalier national d’ophtalmologie (CHNO) des quinze-vingt, le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux et le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Strasbourg. Pour la première fois et sans aucune avance de frais, des patients malvoyants pourront bénéficier de cette prothèse innovante.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir