Contenu principal

Message d'alerte

François Chollet, Jean-Jacques Mirassou, Henri-Michel Comet, Jean-Michel Fabre et Martin Malvy lors de l’inauguration de l'institut de science du cerveau au CHU de PurpanCréée en 2000, ce bâtiment voit ici concrétisé sa réhabilitation réunissant des compétences multiples et complémentaires dans les sciences du cerveau et cela sur une surface de 4000 m2. Un chantier réalisé dans le cadre de deux Contrats de plan État – Région 2000-2006 et 2007-2013 ainsi que du Fonds européen de développement régional, pour un cout total de 8,8 M€, dont 6,6 M€ d’opération immobilière.

Une cérémonie auquel étaient présent Henri - Michel Comet, Préfet de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, Président de la Région Midi-Pyrénées, Pierre Izard, Président du Conseil général de Haute-Garonne, Pierre Cohen, Président de la Communauté urbaine du Grand Toulouse, André Syrota, président directeur général de l'INSERM et Alain Fuchs, Président du CNRS qui ont contribué au financement de la réhabilitation et de l'équipement du bâtiment et de François CHOLLET directeur et initiateur de ce projet ont inauguré la réhabilitation du Pavillon Baudot « handicap et neuroscience » de l’INSERM.

Un pari et un investissement essentiel dans une société ou le vieillissement de la population et la dépendance sont plus que jamais devenus une question essentielle pour notre société. Créativité, audacieux, et une politique ambitieuse… seront la réponse à cette la réponse à cette question. Un pavillon de 4000 M2 regroupant désormais plus de 150 personnes auquel s’ajoutent des étudiants.

Un institut, dont l’objectif et de fédérer les équipes travaillant dans le secteur des neurosciences intégratives et de mutualiser les savoir-faire et les outils pour mener des recherches fondamentales et finalisées dans ce champ thématique. Les neurosciences intégratives résultent d’une collaboration étroite entre des disciplines diverses telles que la neuropsychologie, la linguistique, la neurologie clinique, la pharmacologie, la neurophysiologie intégrative, la neuroanatomie, l’hémodynamique cérébrale, l’électrophysiologie… Une interdisciplinarité mélangeant recherche fondamentale et appliquée dans le souci permanent du patient et de sa maladie.

L'institut, doté d'un IRM et d'un pôle de zootechnie hébergeant des primates, ou encore la présence l'unité de recherche interdisciplinaire « Octogone » de l'université du Mirail. , a vocation à devenir un centre de référence internationale. Cette dernière qui étudie, comme le souligne François CHOLLET, notamment l'approche neuropsycholinguistique c’est à dire les troubles du langage. « Les sciences humaines de la linguistique nous seront d'une grande utilité, car il arrive qu'un patient atteint d'une maladie mentale perde l'usage de la parole ».

« Regrouper les équipes dans un bâtiment commun et installer un plateau technique d’imagerie in vivo utilisant une IRM à haut champ était notre volonté depuis le début de la création de l’Institut. C’est autour de cet outil que se fédèrent les énergies ajoutant une à forte valeur ajoutée pour la recherche toulousaine » précise François Chollet,. « Un enjeu d’importance » comme le souligné Martin Malvy, le Président de la région Midi-Pyrénées, qui a investi 1,7 M€. Insistant sur le fait que « 35 % des maladies sont en lien avec le système nerveux et 14 millions de Français sont concernés par des dysfonctionnements du cerveau ».

Stéphane Lagoutiére

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir