Contenu principal

Message d'alerte

Le Docteur Oliver-SacksLa ministre de la Culture Fleur PELLERIN a rendu hommage au neurologue et écrivain Oliver SACKS, décédé dimanche, « scientifique et passeur de grand talent, dont les ouvrages témoignent d'une curiosité insatiable et d'une grande humanité ».

Le monde de la médecine vient de perdre un grand homme. « Oliver SACKS aura permis de démystifier des pathologies neurologiques souvent méconnues et de donner aux malades le respect qui leur était dû », écrit la ministre dans un communiqué.

Oliver SACKS, poursuit Mme PELLERIN, aura joué « au travers de ses écrits, un rôle déterminant dans une meilleure compréhension de troubles neurologiques comme l'autisme ou la maladie de Parkinson et dans la diffusion de la culture scientifique auprès du grand public ».

Installé à New-York depuis 1965

Né à Londres, ses parents étaient tous deux médecins, sa mère étant l'une des premières chirurgiennes en Angleterre. Oliver SACKS a étudié à la prestigieuse université britannique d'Oxford avant d'émigrer au Canada, puis aux Etats-Unis où il a passé la grande majorité de sa vie.

Il s'était installé en 1965 à New York, où il a enseigné, écrit et exercé en tant que neurologue jusqu'à la fin de sa vie.

Une notoriété mondiale pour Olivier SACKS grâce à ses écrits sur les mystères du fonctionnement du cerveau

Oliver SACKS a acquis une notoriété mondiale grâce à ses nombreux textes inspirés de son travail en clinique, explorant les mystères du fonctionnement du cerveau humain et le comportement de ses patients.

Auteur du succès planétaire « L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau », Oliver SACKS est décédé dimanche à 82 ans aux États-Unis, emporté par un cancer.

La Rédaction / Avec AFP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir