Contenu principal

Message d'alerte

Implantation d une valve aortique sans chirurgie ouverte regard sur une technique en pleine expansionAlors que l’agence de biomédecine a invité les français a mieux s’intéressé au dons d’organe, une équipe médicale pluridisciplinaire reviennent sur celle de l’implantation d’une valve aortique par voie percutanée (TAVI) consistant à remplacer celle-ci chez des patients ne pouvant supporter une chirurgie à coeur ouvert. Une pratique réalisée au sein de l’Hôpital privé Clairval à Marseille, depuis maintenant 6 ans. Zoom sur cette technique innovante en pleine expansion.

Soigner des patients inopérables
L’implantation de valve aortique transcathéter, ou implantation de valve aortique par voie percutanée, permet le remplacement de celle-ci sans chirurgie ouverte, c’est à dire sans ouvrir la cavité thoracique mais également sans utiliser de pompe cardiopulmonaire. Une opération qui s’adresse aux patients souffrant d’un rétrécissement de la valve aortique sévère, ne pouvant bénéficier d’une procédure chirurgicale conventionnelle à coeur ouvert.

Une technique considérée aujourd’hui comme une alternative qui permis de sauver des patients considérés comme inopérables où à haut risque pour une opération à coeur ouvert, à l’instar de certaines personnes âgées par exemple. Depuis 2010, plus de 700 patients ont été traités à l’Hôpital privé Clairval, dont 189 en 2015. Un chiffre qui entre 2014 et 2015 a augmenté de plus de 50 %.

Pour le Docteur Marie-Paule GIACOMONI, Cardiologue de l’Hôpital Clairval, au-delà des patient que l’ont peut désormais opérer « Le TAVI permet une hospitalisation plus courte et une prise en charge plus légère qui ne nécessite pas de passage en réanimation, offrant ainsi une récupération plus rapide. D’autre part, comme pour l’opération par voie chirurgicale, le TAVI peut apporter un soulagement des symptômes à court et long termes, un fonctionnement normal de la valve aortique et l’amélioration de l’espérance et de la qualité de vie des patients. En France, 48 établissements proposent cette prise en charge, dont 4 en région PACA », explique-t-il.

L’importance d’une équipe pluridisciplinaire
Une technique d’implantation qui sera réalisé en comprimant la valve sur un cathéter est ensuite dirigée jusqu’au coeur pour être implantée. Un cathéter peut être introduit par différents accès soit par l’artère fémorale ou par une petite incision sous le mamelon, ou au milieu du thorax. Quand la valve de remplacement atteint le niveau de la valve aortique défaillante, la nouvelle valve est déployée et le cathéter est retiré.

Une équipe pluridisciplinaire essentielle pour cette procédure tant en amont, pour sélectionner les patients et évaluer le risque et la meilleure approche à adopter, que durant l’opération avec la présence d’un ou deux cathétériseurs, d’un chirurgien cardiaque et d’un anesthésiste. Auquel s’ajoutera toute une équipe lors de l’implantation, ainsi que après leurs opérations ou les patients bénéficiant d’un TAVI restent en surveillance en soins intensifs pour une durée de 48 à 72h.

Des patients qui pourront ensuite s’il le souhait bénéficier d’une prise en charge dans un établissement de rééducation spécifique à la cardiologie. Une technique innovante est une avancée précieuse pour de nombreux patients ne pouvant bénéficier d’une chirurgie à cœur ouvert. Avec des résultats en constante amélioration dans le monde, cette technique tend de plus en plus à se développer, voire s’étendre à d’autres indications.

La Rédaction

Sources communiquée

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir